Association de défense des droits des usagers de la route
l'édito du directeur Septembre 2017

PRIME A LA CASSE 2018

Jean-Marc Zammit directeur de l'Automobile Club de Provence expert juridique litiges automobile

En 2018, les automobilistes remplaçant leur vieille voiture par une moins polluante, mais pas forcément neuve, pourront toucher jusqu'à 2 000 euros d'aide de l'État.


Voilà une mesure pragmatique qui pourrait considérablement accélérer le renouvellement et donc l'assainissement du parc automobile français.
À partir de 2018, les automobilistes désireux de remplacer leur vieille voiture par un véhicule neuf ou une occasion récente bénéficieront d'une prime de 1 000 euros, voire de 2 000 euros s'ils sont non imposables. Pour bénéficier du système, la voiture vendue devra être d'avant 1997 si elle est à essence ou d'avant 2001 s'il s'agit d'une diesel, tandis que la voiture achetée devra porter la vignette Crit'Air 0, 1 ou 2, ce qui veut dire qu'il sera possible de bénéficier du système en achetant une voiture neuve, mais aussi, et c'est cela qui est nouveau, une occasion à essence immatriculée après le 1er janvier 2006 ou une occasion diesel immatriculée après le 1er janvier 2011.


Le gouvernement vise un objectif de 100 000 voitures bénéficiant de la prime en 2018, pour la première année du système. Le coût de la prime doit en principe être financé par le malus, la taxe sur les véhicules neufs les plus émetteurs de CO2. Le seuil de déclenchement du malus sera d'ailleurs abaissé, à 120 grammes de CO2 par kilomètre contre 127 grammes actuellement.


On estime que 100 000 voitures d’occasion pourraient  ainsi rejoindre le chemin de la casse. Cela risque d’avoir l’effet pervers de rendre les occasions à petit prix encore moins nombreuses.


Dans le cas de l’achat d’une voiture électrique, il sera possible de bénéficier d’une prime à la conversion portée à 2 500 euros, et également d’un bonus écologique de 6 000 euros, soit un total de 8 500 euros. Un montant en baisse car en 2017, ce cumul monte encore à  10 000 euros, mais uniquement pour la cession d’un diesel d’avant 2001.
 

Jean-Marc Zammit
Directeur de l'Automobile Club de Provence
 
Dans la rubrique L'edito vous pouvez aussi consulter les archives
 
Protection juridique et défense recours : quelles sont les différences?25/10/2016
 
Plus de 100 000 Français verbalisés sans assurance en 201521/09/2016
 
Adhérez à l'Automobile Club de Provence pour défendre vos droits !03/08/2016
 
PERMIS DE CONDUIRE INVALIDES POUR SOLDE DE POINTS NUL18/07/2016
 
ACCES AUX DONNEES EMBARQUEES DES VOITURES : REALITE OU FICTION ?14/06/2016
 
Une double peine automatique pour les voitures flashées non assurées19/05/2016
 
Les assurés auto, enfin libres de choisir leur garagiste ?19/04/2016
 
EXAMEN DU CODE DE LA ROUTE : CE QUI VA CHANGER10/03/2016
 
LE GILET JAUNE, C'EST MAINTENANT15/02/2016
 
On ne boit pas d’alcool du tout avant de conduire29/09/2015
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00