Association de défense des droits des usagers de la route

LE BUDGET DE L'AUTOMOBILISTE POUSSE A LA HAUSSE EN 2017

LE BUDGET DE L'AUTOMOBILISTE POUSSE A LA HAUSSE EN 2017

Selon l’étude annuelle de l’Automobile Club Association (ACA), le budget de l’automobiliste a encore augmenté en 2017, notamment en raison des hausses de prix des carburants et de l’entretien.


Chaque année, l’Automobile Club Association (ACA) publie les résultats de son enquête sur le budget de l’automobiliste. En 2017, les sommes consacrées à l’automobile ont donc augmenté de 3 % à 4,6 % selon le véhicule retenu. L’enquête s’intéresse plus particulièrement à la Renault Clio dans ses versions TCe 90 Energy Zen et dCi 90 Energy Zen. Elle prend aussi en compte la Peugeot 308 1,6 l Blue HDi Access, La Dacia Logan 1,5 l dCi 75 Lauréate et la Toyota Prius Dynamic.

Sans surprises, la Dacia diesel remporte la palme du meilleur budget avec 4 912 euros pour 8 638 km parcourus par an. Pour cette même distance, la Clio essence demande 6 063 euros alors que la version diesel atteint 6 316 euros. La 308 diesel se situe plus haut avec 8 587 euros pour 16 132 km effectués. Un budget cependant inférieur à celui de la Prius hybride, qui réclame 9 906 euros pour une distance identique.

Tous les postes augmentent

L’étude de l’ACA s’attarde sur le prix catalogue des modèles étudiés, qui a augmenté de 0,2 % à 3,9 %. En matière d’entretien, les dépenses ont grimpé de 3 % à 3,9 % selon les marques. Les primes d’assurance ont suivi le même chemin avec 1,6 %. Les postes péage et garage sont restés plus modérés avec des hausses de 0,8 % et 0,9 %. Enfin, le poste qui a connu la plus forte élévation est le carburant. Sans compter les taxes, le super 95 a augmenté de 11,2 % et le gasoil de 16,8 %. Les taxes pétrolières ont renforcé cette tendance avec une inflation de 2,8 % pour le super et de 8,2 % pour le diesel.

Focus sur l’entretien

Selon les données communiquées par l’ACA, le poste entretien représente 840 euros par an pour la Clio essence et 1 016 euros pour la déclinaison diesel. La Logan diesel se situe un peu au-dessous de sa cousine avec 960 euros. Il est important de retenir que ces valeurs sont obtenues pour un kilométrage moyen annuel de 8 638 km. Pour la Peugeot 308 diesel et la Toyota Prius, les sommes atteignent respectivement 1 712 euros et 1 743 euros pour une distance moyenne annuelle de 16 132 km. Toujours selon les résultats de l’enquête, les augmentations en matière d’entretien sont essentiellement dues à des hausses de prix des pièces.

05/04/2018 AUTO INFOS.FR
 

AUTO ECOLES EN LIGNE : Une nouvelle façon de passer son permis

AUTO ECOLES EN LIGNE : Une nouvelle façon de passer son permis

Le permis de conduire est en passe de connaître une véritable révolution avec l'apparition des auto-écoles en ligne. Nouvelle façon d'obtenir le précieux sésame, l'apprentissage en ligne se positionne comme une véritable alternative aux solutions classiques.

 Qu'en est-il vraiment ? Focus sur un phénomène qui apporte un choix supplémentaire aux candidats.


Des prix défiants toute concurrence

 Le premier critère indéniable, lorsqu'on parle d'auto-école en ligne, est celui du tarif.

 En effet, alors qu'une formation dans les enseignes « physiques » s'élève en moyenne à 1 150 €, les sociétés en ligne annoncent un forfait de base à 750 €, comprenant le « Code » et 20 heures de conduite, soit la formule classique proposée également par la majorité des auto-écoles.

Avantage donc du côté de la toile en termes de prix avec plus de 30 % d'écart. Un sacré argument commercial pour s'attirer une clientèle jeune et disposant généralement d'un petit budget.


Bon à savoir : plus d'heures de conduite

 L'avantage que représentent les solutions en ligne en termes de tarifs permet, le cas échéant, de pouvoir conduire davantage malgré un budget serré.

Apprendre à « conduire » sans se déplacer

 Les auto-écoles en ligne comme Ornikar apportent une véritable flexibilité, car elles présentent l'avantage de pouvoir s'entraîner en tout lieu et quel que soit le moment de la journée. Une véritable révolution donc, pas de contrainte d'horaires, pas de perte de temps, pas d'heure de fermeture, serait-ce la solution idéale ?

Même si l'on dispose encore de peu de recul par rapport à ce phénomène, certaines associations de consommateurs semblent favorables à cette nouvelle concurrence, étant donné que ces auto-écoles en ligne doivent remplir les deux conditions d'éligibilité, soit un agrément délivré par la préfecture et des moniteurs titulaires d'un diplôme d'État.

 Dès lors que ces deux conditions sont remplies, il n'y aurait aucun risque particulier à se former en ligne, d'autant qu'il n'y a aucune limite de ce côté.


Bon à savoir : une question de frais de fonctionnement

 Les auto-écoles en ligne arguent sur le fait qu'elles ne proposent en aucun cas des prestations au rabais. La possibilité de proposer des prix serrés repose essentiellement sur le fait que les frais de fonctionnement sont réduits par rapport à une auto-école classique. Les statistiques montrent d'ailleurs que le taux de réussite au Code de la route s'élève à 90 %, contre 70 % pour la conduite. Des chiffres qui parlent d'eux-mêmes.

En candidat libre

 L'un des critères principaux qui différencie l'auto-école en ligne par rapport aux établissements classiques est que le candidat puisse s'inscrire directement en ligne – sur le site ANTS – à une session du permis de conduire à l'issue de sa formation.

 Cela fait également partie de la philosophie de ce nouveau mode d'apprentissage. En réduisant les frais alloués au travail de bureau, les économies réalisées peuvent être répercutées sur le prix de la formation. Le principe du « donnant-donnant », en quelque sorte.

Autre avantage, la loi Macron a raccourci le délai d'attente pour les candidats libres. Ces derniers sont donc désormais égaux face aux auto-écoles, les préfectures étant tenues d'accepter leur inscription à l'examen de conduite sous deux mois, ce qui n'était pas le cas auparavant.

Le candidat libre n'étant pas tributaire d'une auto-école, il reste également maître de sa place d'examen.

 Les auto-écoles disposant d'un nombre de places limité, le candidat libre a toutes les chances de pouvoir passer son examen dans un délai souvent plus court que par la voie classique.


Le choix des instructeurs

Alors que les auto-écoles classiques ne laissent guère de possibilités en ce qui concerne les moniteurs de conduite, les établissements en ligne laissent le choix aux élèves. Ces derniers peuvent choisir librement les moniteurs en fonction de leur disponibilité, parfois leur affinité ou même leur situation géographique.

 Cerise sur le gâteau, ils peuvent également noter leurs moniteurs. De plus, ils peuvent changer quand bon leur semble, une flexibilité totale ! Il est néanmoins conseillé de ne pas trop changer de moniteur pour une meilleure efficacité. Le fait de conserver le même permet de mesurer ses progrès tout au long de la formation.

L'auto-école en ligne est véritablement une nouvelle façon d'apprendre à conduire. En plus d'être ouverte 24 h/24, son tarif est beaucoup plus abordable. Du low cost, oui, mais l'efficacité en plus, c'est l'image que veulent donner ces établissements d'un genre nouveau. Sachez cependant que, quelle que soit l'option choisie, l'assiduité est toujours de rigueur !


Les points-clés à retenir sur l'auto-école en ligne :

- Les auto-écoles en ligne proposent des tarifs nettement inférieurs (de 30 à 50 % parfois).
- Flexibilité totale.
- Le candidat libre n'est pas tributaire d'une auto-école et peut obtenir le précieux sésame dans les mêmes délais, voire dans des délais plus courts qu'en optant pour l'auto-école.

20/03/2018
 

Meilleure protection pour l'achat d'un véhicule d'occasion

Meilleure protection pour l'achat d'un véhicule d'occasion

C'est une année record. 5.683.102 voitures d'occasion ont été vendues en France en 2017. Ce chiffre, donné par Autoscout 24, est d’autant plus impressionnant qu’il tient compte des deux derniers mois de l’année qui ont connu un recul inédit du fait des couacs liés aux nouvelles procédures dématérialisées au sein des préfectures. Si le marché de l’occasion peut devenir attractif en temps de crise, l’achat d’un véhicule ayant déjà quelques kilomètres au compteur présente forcément pour le consommateur un risque accru par rapport à l’acquisition d’une voiture neuve. Prenant acte des affaires qui ont pu secouer le monde de la vente d’occasion et peut-être effaroucher d’éventuels acheteurs, le gouvernement entend offrir aux consommateurs une information plus large.


C’est ce qu’explique le dossier de presse  du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) de janvier 2018 : "Des affaires retentissantes mettant en lumière des expertises frauduleuses de véhicules gravement endommagés remis en circulation alors qu’ils étaient dangereux imposent un renforcement de l’information des consommateurs sur l’état des véhicules qu’ils se préparent à acquérir (réparations importantes)." Une affaire à l’ampleur inédite, l’affaire dite des 5000 VO (pour véhicules d’occasion) a permis de mettre à jour des pratiques illicites aux termes desquelles se retrouvaient en circulation des véhicules pouvant présenter un risque en terme de sécurité du fait de réparations sommaires ou de l’emploi de pièces douteuses.


Pour le profane, il peut s’avérer quasiment impossible de déceler la réalisation de travaux d’importance sur un véhicule présenté à la vente. Rien ne contraint un vendeur à détailler par le menu toutes les interventions qui ont été faites sur les véhicules (à quelques exceptions près comme par exemple pour un passage au marbre, un procédé complexe visant à redresser l’ensemble de la structure d'une voiture), et d’ailleurs il se peut que le vendeur lui-même ignore totalement la survenance de ces travaux s’ils ont, par exemple, été entrepris par un précédent propriétaire. La plupart des réparations même de large ampleur peut demeurer connue du seul propriétaire et du réparateur ayant mené les travaux, difficile dès lors d’envisager une information exhaustive.


Pour autant certaines interventions lourdes sont portées à la connaissance de l’administration. Il s’agit des réparations qui impliquent le contrôle du véhicule et des interventions par un expert en automobile. Dans le cadre de ces procédures, le véhicule ne peut être revendu tant que l’expert n’a pas donné un avis favorable sur la bonne réalisation des travaux. C’est la remise de son rapport qui permettra de lever l’interdiction de cession du véhicule. L’administration est donc tenue informée de la survenance de ces travaux et l’information est d’autant plus accessible qu’elle est renseignée sur le Système d’immatriculation des véhicules (le fichier SIV). L’idée du gouvernement est donc de permettre la consultation de cette information, c’est l’objet de la mesure n°16 présentée à l’issue du CISR.


Mesure n°16 du CISR
Voici ce que prévoit le 16e point du CISR : "Mettre à disposition de tout acheteur d’un véhicule d’occasion, gratuitement et simplement, sur le même principe que le certificat de non gage, l’historique des réparations importantes survenues sur ce véhicule."


Quel intérêt par rapport à un contrôle technique ?
Même si l’inspection périodique du contrôle technique est menée en profondeur (et elle le sera encore davantage à compter de mai 2018) certaines malfaçons ne sont que difficilement décelables. Tel sera, par exemple, le cas de travaux de soudure dont il est impossible de contrôler la bonne réalisation une fois recouverts d’une couche de peinture.


Confronté à un "véhicule à réparations contrôlées", l’acheteur potentiel pourra s’il le souhaite inviter le vendeur à lui fournir plus de détails sur ces réparations.


Un coup dur porté aux professionnels indélicats
Avec un tel dispositif, clairement les trafics à grande envergure seront beaucoup plus compliqués à mettre en place. Il deviendra, en effet, difficile de travestir ces "véhicules à réparations contrôlées" en banal véhicules d’occasion sans antécédent particulier. S’il est bien sûr envisageable que de façon isolée de telles arnaques existent toujours, le nouveau dispositif ne devrait plus permettre à des filières illicites de prospérer.


Pourquoi pas une démarche volontaire pour le vendeur ?
Dans un premier temps, les informations mises à disposition de l’acheteur devraient être assez parcellaires et surtout ces renseignements ne portent que sur un véhicule ayant été soumis à une procédure administrative particulière nécessitant le contrôle par un expert en automobile. De même qu’il est possible de présenter son véhicule à un contrôle technique de façon volontaire, il pourrait être envisagé demain une démarche volontaire de la part d’un vendeur qui pourrait soumettre un véhicule à la vente au regard d’un expert.


Un plus pour les consommateurs
Cette mesure a été présentée dans le cadre du CISR pour répondre à une problématique de dangerosité. Et effectivement pour ne parler que de l’affaire des 5000 VO, les expertises des véhicules concernés ont révélé de graves désordres pouvant présenter un risque réel pour le conducteur et les autres usagers. Cette mesure de plus grande transparence pourrait également éviter à des consommateurs abusés de se retrouver avec un véhicule inutilisable et invendable avec pour seul recours une action en justice (pour vices cachés par exemple) engagée à l’encontre de vendeurs parfois insolvables.


Cette mesure qui doit être mise en place dans le courant de l’année 2018 ne devra néanmoins pas dispenser les acheteurs de faire preuve de bon sens lors de l’essai d’une éventuelle future voiture. Ne seront pas, en effet, concernés les véhicules n’ayant pas été soumis au contrôle d’un expert et qui peuvent avoir également subi de lourdes réparations. Quel que soit l’historique d’une voiture ou son état à un instant T, celui-ci peut évoluer rapidement en fonction de son usage et de son entretien.

 

 

20/03/2018 LCI.FR
 

OBTENIR GRATUITEMENT SA CARTE GRISE C'EST DESORMAIS POSSIBLE SUR INTERNET

OBTENIR GRATUITEMENT SA CARTE GRISE C'EST DESORMAIS POSSIBLE SUR INTERNET

Depuis le 1er novembre 2017, vous pouvez obtenir gratuitement votre carte grise sur Internet. Voici comment.

Il est désormais possible d'effectuer gratuitement toutes ses démarches d'immatriculation en ligne. Depuis le 1er novembre, l'immatriculation d'une voiture d'occasion vendue/achetée entre particuliers ou toute modification à effectuer sur la carte grise ne peuvent en effet être demandées qu'en optant pour l'une des deux solutions mises en place par le gouvernement : il faudra soit faire soi-même la demande en ligne, soit passer par un professionnel de l'automobile agréé.


Connectez-vous sur les sites officiels de l'Etat
Vous aviez la hantise des files d'attente interminables en préfecture ? La possibilité de demander une carte grise en ligne devrait vous séduire. A condition que vous disposiez d'un accès à internet. L'ensemble des démarches s'effectue désormais en se connectant au site officiel dédié, Immatriculation.ants.gouv.fr, ou via les portails Service-public.fr et Interieur.gouv.fr. Attention, allez directement sur ce site et ne tapez pas "carte grise" dans un moteur de recherche car vous risqueriez de tomber sur l'une des sociétés qui ont fait de ce service un business.


Des "points numériques" attendus en préfectures
Sachez que, dans certaines préfectures et sous-préfectures (renseignez-vous sur leur site ou par téléphone), des ordinateurs, scanners et imprimantes sont d'ores et déjà mis à disposition. Et, en théorie, des médiateurs doivent pouvoir vous épauler. Au 1er novembre, toutes les "préfs" devaient en être pourvues.
Une démarche sécurisée et gratuite (hormis les taxes)
Immatriculation.ants.gouv.fr propose d'effectuer quatre démarches :
- un changement d'adresse,
- une demande de duplicata,
- une déclaration de cession
- une demande de carte grise, qui vous impose de vous connecter via le dispositif sécurisé "France Connect", à l'aide de l'identifiant que vous utilisez sur votre compte en ligne des Impôts, de la Sécurité sociale ou de La Poste.
Toujours un mois pour réaliser la demande
Vous avez un mois pour faire immatriculer le véhicule à votre nom. Sinon, vous risquez un PV de 135€. Munissez-vous de votre carte bancaire, nécessaire pour régler les taxes, du certificat d'immatriculation et du "code de cession" transmis par le vendeur (qui lui a été délivré lors de sa déclaration de cession). Réclamez-le-lui si besoin, car, s'il est possible de procéder à la demande sans (la déclaration de cession doit néanmoins être en cours de traitement), l'avoir facilite les choses.

Pour les cas particuliers (acquisition en location, achat d'un véhicule de démonstration ou en transit temporaire), il faut passer par un professionnel habilité (voir ci-dessous). Une fois tout ça en main, renseignez le numéro d'immatriculation puis précisez le code de cession.A défaut, indiquez le numéro de formule du certificat d'immatriculation (CI), présent sur le coupon détachable (exemple : 2017AN70195), et la date du CI (JJ/MM/AA). Puis suivez les directives jusqu'à la finalisation de la demande, effective après règlement.


Des documents obligatoires à produire... sur demande
Outre les classiques (pièce d'identité, justificatif de domicile de moins de six mois, certificat de non-gage et PV de contrôle technique à jour s'il y a lieu), depuis le 13 août 2017, le propriétaire qui sollicite une nouvelle carte grise doit pouvoir fournir, "à la demande du ministre de l'Intérieur", un permis de conduire valide (1) et une attestation d'assurance.

Bien que ces documents soient présentés comme "obligatoires", aucun d'eux n'est a priori à envoyer d'emblée. Mais si vous ne pouvez pas les produire en cas de contrôle, vous serez en infraction. Autre nouveauté : l'ancienne carte grise barrée doit être conservée durant cinq ans. A défaut, si on vous la réclame, vous risquez 135€ d'amende.


Passer par un "pro" agréé, l'alternative payante
Autre solution, le recours à un prestataire privé habilité par le ministère de l'intérieur : centre-auto, garagiste, vendeur de voitures d'occasion ou site Web. Soit plus de 30.000 professionnels qui peuvent se connecter au Système d'immatriculation des véhicules. A raison de 30€ la prestation en moyenne, ils effectuent la démarche à votre place. Pratique notamment pour qui veut procéder à une modification (de type changement d'adresse) sur la carte grise d'un véhicule en location (LLD ou LOA), puisque c'est impossible en ligne, même avec un mandat du loueur.


Le piège : les sites payants

Zappez tous les sites qui proposent des services prétendument "officiels" facturés au prix fort : Carte-grise.org, Cartegriseminute.fr, Cartegriseparis.net, Cartegrisefrance.fr, Eplaque.fr, Votre-Carte-Grise.com...L'ANTS (Agence nationale des titres sécurisés) et la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) invitent à la vigilance : fuyez les adresses Web se terminant par ".gouv.org" ou ".gouv.com". Vérifiez aussi que le portail est hébergé en France et qu'il est bien affilié au ministère de l'Intérieur. Dans le doute, abstenez-vous. En cas de litige (une erreur sur votre nom, par exemple, même de leur part), bonjour la galère ! La note explosera et vous vous ruinerez à les joindre par téléphone (0,35 ou 0,80€/mn + le prix d'un appel).

 

 

20/03/2018 NAWSAUTOPLUS.FR
 

CODE CONFIDENTIEL DE CARTE GRISE (ANTS) L'OBTENIR PAR MAIL

CODE CONFIDENTIEL DE CARTE GRISE (ANTS) L'OBTENIR PAR MAIL

Lors de démarches en ligne sur le site de l'ANTS, il vous est demandé de renseigner votre code confidentiel de carte grise. Voici les démarches à suivre pour vous le procurer rapidement par email.

Définition

Le code confidentiel de carte grise est un numéro d'identification d'un véhicule en ligne sur le site de l'ANTS (Agence nationale des titres sécurisés). Il est demandé pour certaines démarches administratives en ligne liées à un véhicule, telle qu'une vente d'une voiture d'occasion par exemple. Il est composé de 5 chiffres et ne doit pas être confondu avec le code de cession de véhicule.

Où le trouver

Le code confidentiel vous est remis dans le même courrier que celui contenant votre carte grise lorsque vous faites une demande de certificat d'immatriculation. Toutefois, en pratique, de nombreux conducteurs ont perdu leur code confidentiel ou ne l'ont tout simplement jamais reçu.
Dans ce cas, il faut faire une demande de code confidentiel en ligne.


Faire une demande

La demande de code confidentiel peut être faite en ligne sur le site de l'ANTS dès lors que vous accomplissez une démarche administrative en ligne. Au moment de le renseigner, vous devez normalement voir un bouton spécial "Demander un nouveau code" vous permettant de faire votre demande, cf. cette capture d'écran tirée du site de l'ANTS.

~~Vous accéderez alors à un formulaire de demande en ligne dans lequel vous devrez renseigner certaines informations (numéro d'immatriculation du véhicule, votre date de naissance...).


Réception par mail

Votre demande en ligne vous permettra de recevoir un nouveau code confidentiel par email au bout de quelques minutes. Il vous sera également envoyé par courrier à l'adresse indiquée sur la carte grise.

20/03/2018 DROITFINANCE.COM
 
Dans la rubrique Consommation automobile vous pouvez aussi consulter les archives
 
FORFAIT POST STATIONNEMENT23/02/2018
 
Autoroutes : augmentation du péage, une aberration pour les usagers23/02/2018
 
NOUVEAU CONTROLE TECHNIQUE23/02/2018
 
MODIFICATION DE L'EPREUVE PRATIQUE DU PERMIS B ET B120/12/2017
 
RELEVE DE POINTS SUR INTERNET : NOUVEAU DEPUIS 201620/12/2017
 
IMMATRICULATION20/12/2017
 
LE CONTROLE TECHNIQUE DEVIENT IL DERAISONNABLE EN FRANCE ?22/11/2017
 
L'AFFAIRE VOLKSWAGEN ET L'EUROPE26/09/2017
 
REVERSIBILITE DES VEHICULES ECOLES26/09/2017
 
VEHICULES VOLES - CREATION DU FOVES26/09/2017
 
VOUS ETES EN PANNE EN FRANCE : VOUS POUVEZ FAIRE RAPATRIER VOTRE VOITURE21/07/2017
 
POLLUTION – La vignette écologique obligatoire19/05/2017
 
ASSUR FRANCHISE25/04/2017
 
FINANCER SON PERMIS B AVEC LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION22/03/2017
 
LA CARTE MOBILITE INCLUSION : UNE CARTE 3 EN 122/03/2017
 
DU NOUVEAU POUR LES VEHICULES DE COLLECTION22/03/2017
 
Le temps d'attente pour repasser son permis a fortement baissé. Mais des disparités persistent entre départements. 28/02/2017
 
Voiture autonome : vers une fin de l'assurance auto ?12/01/2017
 
Le surteintage des vitres avant des véhicules bientôt sanctionné10/01/2017
 
Garagistes : des pièces d'occasion doivent être proposées pour la réparation du véhicule10/01/2017
 
Près de 200 bornes de recharge électrique rapide sur le réseau des société d'autoroutes21/12/2016
 
Comparaison taxes / investissements routiers : pour l'ACA, les automobilistes méritent mieux !12/12/2016
 
Vignettes autoroutières Suisse et Autriche 2017 : disponibles dès le 1er décembre 2016 sur www.automobile-club.org12/12/2016
 
STOP A LA HAUSSE DES TARIFS AUTOROUTIERS !29/11/2016
 
FILTRE A PARTICULES : LES MOTEURS ESSENCE AUSSI28/11/2016
 
NOUVELLE HAUSSE AUX PEAGES EN FEVRIER25/11/2016
 
LE PALMARES DES VEHICULES LES PLUS VOLES ET VANDALISES EN FRANCE08/11/2016
 
Modernisation de la procédure de la délivrance du permis de conduire pour les Français de l'étranger 25/10/2016
 
Le renouvellement du permis de conduire entièrement dématérialsé25/10/2016
 
FOURRIERE : CE QUI CHANGE FIN 201624/10/2016
 
L'AIDE ROUTIERE AVEC L'AUTOMOBILE CLUB21/09/2016
 
Pollution : près de 30 millions de voitures diesel ne respectent pas les normes en Europe21/09/2016
 
30 CHOSES A NE PAS OUBLIER AVANT DE PARTIR02/08/2016
 
TOUT SAVOIR SUR LE TELEPEAGE02/08/2016
 
DECRET VITRES TEINTEES PUBLIE AU JO28/07/2016
 
En cas de vol de votre voiture l’Automobile Club vous prête un véhicule27/07/2016
 
Les pastilles écolos, c’est bien pour le 1er juillet !29/06/2016
 
Pièces de rechange automobiles : neuves...ou pas. Vous aurez bientôt le choix !15/06/2016
 
VOUS ETES EN PANNE EN FRANCE : VOUS POUVEZ FAIRE RAPATRIER VOTRE VOITURE19/05/2016
 
LES AUTOMOBILISTES N'ONT JAMAIS ETE AUTANT TAXES15/03/2016
 
AUTO ECOLE10/03/2016
 
RECUPERATION DE POINTS : GRAND MENAGE SUR LES STAGES03/03/2016
 
RADAR DE STOP : DES PV CONTESTABLES03/03/2016
 
Vitres teintées : le gouvernement veut les interdire14/01/2016
 
Avec les nouvelles régions, les prix des cartes grises pourraient bien augmenter14/01/2016
 
SCANDALE VOLKWAGEN : Enquête en France pour "Tromperie aggravée"13/10/2015
 
SCANDALE VOLSWAGEN : Une intox peut en cacher une autre12/10/2015
 
FAIRE DU NEUF AVEC DU VIEUX08/10/2015
 
Supprimer les franchises de vos contrats d'assurance17/06/2015
 
Le constat amiable sur smartphone est lancé : comment cela fonctionne ? 09/04/2015
 
La revalorisation de la taxe de procédure pénale passe inaperçue05/03/2015
 
PARIS : LE STATIONNEMENT A 4 EUROS DE L 'HEURE23/12/2014
 
LES ASTUCES DES ELUS LOCAUX POUR VOUS TAXER23/12/2014
 
LE COUP DE POMPE DES PRIX DES CARBURANTS23/12/2014
 
PEAGES : UNE PETITION CONTRE LA HAUSSE DES PRIX11/12/2014
 
AUTOROUTES : PROPOSITION DE HAUSSE ANNUELLE DES TARIFS DE 0,57 % AU 1ER FEVRIER 201511/12/2014
 
DES PRIX DE CARBURANT AU PLUS BAS11/12/2014
 
Fourrière à Paris : à partir du 1er janvier, la facture va être salée !11/12/2014
 
Autoroutes : Les concessionnaires pourraient empocher 14,7 milliards de plus11/12/2014
 
POLLUTION : LES VOITURES BIENTOT ETIQUETEES11/12/2014
 
COMPTEUR TRAFIQUE : COMMENT DEJOUER LA FRAUDE11/12/2014
 
RADARS : Quel avenir pour les avertisseurs de nouvelle génération ?11/12/2014
 
Pollution à Paris : Anne HIDALGO déclare la guerre aux véhicules diesel11/12/2014
 
E-constat : une bonne nouvelle selon 40 millions d'automobilistes24/11/2014
 
Accident de la route : l'E-constat arrive sur smartphone et tablette en décembre24/11/2014
 
LE SENAT ABANDONNE TOUTE IDEE DE MALUSSER LES PARTICULES !24/11/2014
 
Pierre Chasseray : «Il faut fixer les tarifs de péage en fonction du trafic»24/11/2014
 
EN FRANCE, UNE VOITURE EST VOLEE TOUTES LES CINQ MINUTES29/09/2014
 
Moins nombreuses, les réparations automobiles sont toujours plus chères17/07/2014
 
AUTOMOBILE : LES FRANCAIS PREFERENT LE LOW COST02/07/2014
 
Amendes et stationnements à Paris : vers un doublement des tarifs (presse)02/07/2014
 
L'Activité des équipementiers en France a baissé de 6,7 % en 201326/05/2014
 
CES MARQUES QUI FINANCENT LE MALUS AUTOMOBILE26/05/2014
 
La Commission européenne envisage de règlementer les émissions de C02 des poids lourds26/05/2014
 
France : les recettes du malus nettement supérieures aux dépenses du bonus en avril 13/05/2014
 
AUTO : Comment s'assurer moins cher13/05/2014
 
ATTENTION AUX COMPTEURS : 10 % des compteurs des voitures d'occasion seraient trafiqués09/05/2014
 
NOUS NE SOUHAITONS PAS AIDER LES TRICHEURS09/05/2014
 
ETATS UNIS : General Motors rappelle encore 1,5 million de véhicules02/04/2014
 
CALAIS MISE SUR LE STATIONNEMENT GRATUIT10/03/2014
 
HAUSSE PREVUE DE 2 % DU MARCHE AUTOMOBILE MONDIAL EN 201410/03/2014
 
INFORAD EN MODE JEUNES CONDUCTEURS 24/02/2014
 
AUTOMOBILE : SEPT VOITURES SUR DIX VENDUES SUR INTERNET EN 202024/02/2014
 
Vers une tarification du stationnement au quart d’heure17/02/2014
 
TOYOTA RAPELLE 1,9 MILLION DE PRIUS HYBRIDES14/02/2014
 
ROULER PLUS SUR, CELA PASSE PAR LES PNEUS13/02/2014
 
UNE PUCE IMMOBILISANTE DANS NOS VOITURES ?07/02/2014
 
France : le marché automobile reste à son plus bas niveau en janvier 05/02/2014
 
Prix des péages : "40 millions d'automobilistes" demande le gel des tarifs autoroutiers29/01/2014
 
LES CONDUCTEURS ADOPTENT LA "VIDEOSURVEILLANCE"27/01/2014
 
40 Millions d'automobilistes sur le qui vive sur le prix du stationnement en ce début d'année 2014 21/01/2014
 
DES MAIRES S ENGAGENT CONTRE LA HAUSSE DU PV DE STATIONNEMENT14/01/2014

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

Simulateur de conduite
Sécurité routière
l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00