Association de défense des droits des usagers de la route

UNE FORMULE DE 15 MINUTES GRATUITES POUR LES USAGERS ?

Stationnement de quinze minutes gratuit, respect des places dédiées aux handicapés, prix du parcmètre en baisse (dans certains quartiers) sont les premières pistes de réflexion.
 
Jeudi 12 décembre, l’Assemblée nationale confirmait la dépénalisation du stationnement en deuxième lecture du projet de loi de décentralisation.

Désormais, ce sont donc les maires qui fixeront le montant des PV dans leur commune. Aujourd’hui, l’association 40 Millions d’auto-mobilistes , défenseur des droits des conducteurs, monte au créneau en demandant aux premiers magistrats de geler le montant de ces amendes, fixé à ce jour à 17 €. Les maires pourront signer leur promesse via un manifeste.

L’association poursuit : « Nous demandons donc aux maires de s’engager à ne pas profiter de cette mesure pour pratiquer une politique de sanction encore plus hostile aux automobilistes, et à maintenir – si ce n’est réduire – le montant de l’amende, aujourd’hui fixé à 17 € sur l’ensemble du territoire français. Par cet engagement, les maires assurent à leurs administrés que, malgré la promulgation de ce texte, non seulement, ils n’appliqueront pas de sanction pécuniaire outrageuse, mais, en plus, ils maintiendront ou abaisseront le montant de la redevance post-stationnement pratiqué dans leur commune ».

Respecter les places réservées aux handicapés
Seulement, pour l’instant, seuls vingt-trois maires ont accepté de s’engager dans ce sens, tous bords politiques confondus.

En revanche, le nom du sénateur-maire de Dijon François Rebsamen n’y apparaît pas. Ou alors pas encore.

Contactée, la Ville dit « attendre de recevoir le manifeste » pour donner son point de vue sur le sujet. Elle n’attend pas, par contre, pour rappeler « que le stationnement ne peut pas être assimilé à une politique de sanctions », comme l’affirment 40 Millions d’automobilistes.

« La tarification du stationnement existe, notamment pour forcer le roulement des véhicules en cœur de ville et empêcher la présence de voitures ventouses qui bloquent l’accès aux places utiles aux commerces et aux résidants », ajoute-t-on. Silence radio, toutefois, sur le nouveau montant possible des “prunes” dijonnaises. Mais, rappelons qu’en juillet dernier, André Gervais, adjoint délégué à l’équipement urbain, à la circulation et aux déplacements, arguait déjà que cette dépénalisation « ne changerait pas grand chose sur les tarifs déjà appliqués » à Dijon.

Lors de la conférence de presse du dernier conseil municipal, François Rebsamen a ébauché, à son tour, les grandes lignes de sa nouvelle politique de stationnement. Il pourrait, par exemple, décider d’augmenter très fortement les amendes des automobilistes qui stationneront sans titre sur les places réservées aux personnes handicapées. « Nous serons sans pitié avec eux », a garanti le maire. Suivant cette logique, il pourrait avoir la même politique concernant les véhicules garés sur les trottoirs ou aux abords du tramway.

Il a également évoqué l’idée de « diminuer les tarifs du stationnement où il y a moins de pression ». En clair, dans les quartiers où les places sont moins recherchées, le prix des parcmètres pourrait descendre.

Enfin, les services de la Ville planchent sur une dernière idée : permettre aux Dijonnais de stationner durant quinze minutes gratuitement au centre-ville. Nîmes, Lyon ou encore Quimper le font déjà. Une hypothèse qui plaît aux Dijonnais, puisque sur notre site Internet, vous êtes 77 % (sur 221 votants) à souhaiter que ce projet se mette en place.

François Rebsamen “Nous serons sans pitié avec les gens qui se garent sans titre sur les places handicapées.”

 

07/01/2014 LE BIEN PUBLIC
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00