Association de défense des droits des usagers de la route

NOUS NE SOUHAITONS PAS AIDER LES TRICHEURS

Le patron de Wikango vient de claquer la porte de l'Association française des fournisseurs de technologie d'aide à la conduite (Afftac), dont il était pourtant l'un des cofondateurs en 2011. Il « n'en partage plus la vision », pas assez tournée vers la prévention.

Les « avertisseurs de radars » sont considérés comme des acteurs de la sécurité routière, qu'est-ce que cela signifie ?

Loïc Rattier. Nous avons signé en 2011 un protocole avec le gouvernement, mais les pouvoirs publics ne sont pas allés assez loin. Nous avons réalisé de gros efforts pour mettre nos appareils aux normes et le gouvernement devait nous associer à sa politique de prévention. Or, ce n'est jamais le cas ! Nous collectons des données relatives à la sécurité et nous souhaitons que cette collecte se fasse en coopération entre l'Etat, les départements, les préfectures mais aussi les sociétés d'autoroute. Nous sommes prêts à partager gratuitement nos informations. Le « big data » peut garantir une meilleure protection des automobilistes. Nous souhaitons renforcer la sécurité routière, pas aider les tricheurs qui voudraient rouler à toute vitesse, sauf à l'approche de contrôles.

En quoi ce partage de données peut-il limiter le nombre d'accidents de la route ?

Avec notre communauté d'utilisateurs de plus d'un million de personnes en France, nous disposons de données très fines. Nous pouvons mesurer au mètre près les points noirs où les automobilistes freinent systématiquement. Quand nos abonnés signalent puis confirment un accident, nous pourrions le signaler immédiatement aux sociétés d'autoroute afin qu'elles envoient des secours le plus rapidement possible.

Mais Wikango est avant tout une entreprise qui doit faire des bénéfices...

Sécurité routière et rentabilité ne sont pas contradictoires. Ceux qui achètent aujourd'hui nos avertisseurs sont des gros rouleurs, des professionnels de la route pour qui le permis de conduire est un permis de travail. Nos produits ne concernent donc au mieux que 4 millions d'utilisateurs. Si nous étions reconnus comme des acteurs de la sécurité routière à part entière, ce sont les 40 millions d'automobilistes qui se rendraient compte de la valeur de nos aides à la conduite. On pourrait donc aussi baisser nos prix...

 

09/05/2014 LE PARISIEN
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00