Association de défense des droits des usagers de la route

LES SENIORS DANS LE COLLIMATEUR

Un nouveau drame de la route dans le Pas-de-Calais relance le débat sur le contrôle médical des aînés au volant. Mais la mesure coûterait très cher.

Le drame aurait-il pu être évité si ce conducteur de 85 ans avait passé une visite médicale l’autorisant à prendre le volant ? Lundi soir, une fillette de 8 ans qui rentrait de l’école à Desvres (Pas-de-Calais) a été fauchée par un automobiliste octogénaire qui a perdu le contrôle de son véhicule balayant également dans sa course une autre fillette et une assistante maternelle. « Ce terrible accident fait suite au fait divers du 27 août dernier à Saint-Jean-de-Monts (Vendée) où un homme de 74 ans a percuté une famille faisant un mort et trois blessés graves. La liste des tués s’allonge régulièrement. Ces accidents sont toujours très spectaculaires. Heureusement, il n’y en a finalement pas beaucoup », explique le sénateur UDI de la Marne Yves Détraigne qui l’année dernière a présenté une proposition de loi proposant une évaluation médicale des conducteurs à partir de 70 ans.

Un gouffre financier
Le texte du parlementaire a d’abord été « mis au frigo » avant que les sénateurs décident de ne « pas poursuivre » le processus législatif. « Pourtant, je ne proposais pas une révolution. Je m’étais inspiré de la législation en vigueur dans plus de la moitié des pays européens : Espagne, Danemark, Finlande, Hongrie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni… », explique le sénateur.

« Je suis contre la stigmatisation des personnes âgées au volant. Évidemment qu’avec l’âge on a moins de réflexe. Mais les seniors savent s’autoréguler, roulent moins vite, ne prennent plus les autoroutes, font attention à l’alcool. Et, finalement, les personnes âgées ont moins d’accidents que les autres. La preuve, de nombreuses assurances leur proposent des bonus », souligne Pierre Chasseray, directeur général de 40 millions d’automobilistes.

Le coût d’une visite médicale obligatoire à partir de 70 ans et renouvelable tous les 5 ans semble être l’un des arguments de poids des opposants au dispositif prôné par le sénateur de la Marne. « Ce serait un gouffre financier pour des résultats très faibles. Dans 98 % des cas les tests seraient bons », estime Pierre Chasseray qui encourage plutôt « la responsabilité » des familles. « Aujourd’hui, on peut demander au médecin de famille de saisir la commission médicale du département pour évaluer les capacités d’un parent. Les enfants doivent le faire pour le bien de leurs aînés. Mais il faut beaucoup d’amour et de tact pour entreprendre une telle démarche », explique Pierre Chasseray.

La vérification de l’aptitude à la conduite pourrait également se faire dans le cadre du renouvellement des permis. « Les nouveaux permis validés depuis 2013 dans toute l’Europe sont renouvelables tous les quinze ans. À l’avenir, pourquoi ne pas profiter de cette échéance pour vérifier la bonne santé et les connaissances des gens », relance Yves Détraigne

10/09/2014 LE PROGRES.FR
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00