Association de défense des droits des usagers de la route

Infractions routières. Combien ont rapporté les amendes en 2015 ?

Infractions routières. Combien ont rapporté les amendes en 2015 ?

Excès de vitesse, alcoolémies, défauts de signalisation… Les infractions routières ont rapporté un sacré pactole à l’État en 2015. Publiée dans Le Parisien, samedi 23 janvier 2016, une étude de l’association « 40 Millions d’automobilistes », qui a compilé les chiffres officiels, indique que 26 millions d’amendes ont été payées l’année précédente, pour un montant total de 1,671 milliard d’euros !

  • D’où provient cet argent ?

Dans le détails, 658 millions d’euros proviennent des radars, 560 millions des amendes forfaitaires issues des autres infractions et 453 millions des amendes majorées (toutes infractions).

  • Ces sommes sont-elles réinvesties totalement dans la Sécurité routière ?

L’un des principal argument des pouvoirs publics pour légitimer la présence de nombreux radars ou le montant des amendes est sécuritaire : ils rendent les routes plus sûres et diminuent le nombre de morts. Pourtant, seul une tiers de la somme totale perçue par l’État part dans la Sécurité routière. Le reste, d’après nos confrères du Parisien, sert à rembourser la dette de l’État (441 millions d’euros), entretenir l’ensemble du système de contrôle sur les routes et l’achat de nouveaux radars (239 millions d’euros), les infrastructures de transport (249 millions d’euros), le fonds interministériel de prévention de la délinquance (45 millions d’euros) et la dématérialisation (20 millions d’euros).

  • En 2016, les amendes rapporteront-elles autant ?

L’année 2016 a déjà bien commencé et risque d’être encore meilleure. « Le montant global est même inscrit dans une annexe du projet de loi de finances (PLF) : les prévisions de recettes s’établissent pour 2016 à hauteur de 1,68 milliard d’euros, en quasi-stabilité par rapport à 2015 (+ 0,58 %) », poursuit le quotidien.
La raison : le développement et l’installation des radars double-sens, entre autres.

L’État envisage d’en installer 500 de plus, pour atteindre les 4 500 au bord des routes, toujours plus sophistiqués, indique Le Parisien. Ensuite parce que grâce à des accords passés entre les différents pays européens, l’automobiliste français flashé en Italie, tout comme l’automobiliste italien flashé en France n’auront tous deux bientôt plus aucune chance de passer entre les mailles du filet. Et devront l’un et l’autre s’acquitter de leurs amendes.

Conclusion : si vous tenez à votre portefeuille, levez le pied.

 

15/06/2016
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00