Association de défense des droits des usagers de la route

IVRE, LE CHIRURGIEN ROULE PENDANT 50 KM A CONTRESENS

Celui dont le métier est de sauver des vies a bien failli en faucher quelques-unes. Dans la nuit de vendredi à samedi, un chirurgien de 56 ans a parcouru une cinquantaine de kilomètres à contresens sur l'autoroute dans le Poitou, provoquant trois accidents, qui n'ont causé qu'un blessé léger.

Un miracle selon les secours.

Vers minuit, l'automobiliste, originaire de Tours (Indre-et-Loire), prend le volant après une soirée arrosée en Vendée. Au bout de deux heures de route, il perd le contrôle de sa BMW Serie 3 à quelques kilomètres de Poitiers (Vienne), effectue une embardée avant de s'immobiliser sur le bas-côté. Pris de panique, l'homme ivre reprend la route mais, dans la confusion, il emprunte l'A10 à contresens.

Les gendarmes l'interpellent dans un état second

Un nouvel accident ne tarde pas à se produire. Reparti vers les Deux-Sèvres, le quinquagénaire percute violemment une Peugeot 207 et, vraisemblablement, la glissière de sécurité. Dans le choc, des éclats métalliques sont projetés dans l'autre sens de circulation, Paris-province, l'un d'eux vient même heurter le pare-brise d'un véhicule tandis qu'une deuxième voiture effectue une sortie de route. Par chance, ces accidents n'ont pas fait de victime. Cependant, son parcours fou ne s'arrête pas là. Le chauffard repart ensuite vers la première sortie d'autoroute possible. Vers 4 h 30, il est enfin interpellé par le peloton de gendarmerie au péage de La Crèche, près de Niort (Deux-Sèvres), sans blessures mais visiblement perdu et dans un état second. Contrôlé avec une alcoolémie de 2,34 g d'alcool par litre de sang, il a été placé en cellule de dégrisement avant d'être entendu. Après l'enquête, le chirurgien sera convoqué par le parquet de Niort.

Ce genre de situation peut paraître rare. Pourtant, d'après Pierre Chasseray, délégué national de l'association 40 Millions d'automobilistes, ce cas d'un conducteur roulant à contresens se produit très régulièrement. « Dix personnes, en moyenne, y trouvent la mort chaque année sans parler des blessés graves. A chaque fois, la problématique est identique : soit il s'agit de personnes âgées, soit de personnes alcoolisées. » Comment faire pour limiter ce type d'accidents souvent mortels ? D'après Pierre Chasseray, il faudrait installer des herses antiretour comme aux Etats-Unis. Si un conducteur la franchit à contresens, elle se redresse et crève les pneus du véhicule. Toutefois, selon lui, les sociétés d'autoroutes, peu à l'écoute, continuent à faire la sourde oreille.

 

23/12/2014 LE PARISIEN
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00