Association de défense des droits des usagers de la route

France : le marché automobile reste à son plus bas niveau en janvier

Avec à peine plus de 125 000 immatriculations, le mois de janvier démarre l’année sur un volume d’immatriculations similaire à l’année précédente. Dans ce marché les ventes aux particuliers sont encore en recul à -5,9%.


Alors que les constructeurs anticipent un marché français pour 2014 qui serait au même niveau que l’année précédente, c’est bien sur cette tendance que se situe le mois de janvier.
Avec 125 477 immatriculations et à nombre de jours ouvrés comparables (22 jours), la hausse est de 0,5% soit 679 immatriculations de plus que l’année précédente. Cela fait de janvier, l’un des marchés les plus bas depuis 1997. D’autant plus que le maintien du marché à son niveau de l’an dernier est en partie artificiel.


L’analyse des canaux de ventes montre en effet que les ventes aux particuliers continuent de baisser et se situent nettement en dessous de janvier 2013. Avec 68 842 immatriculations, elles sont en recul de 5,9%, soit 4 335 unités de moins.
Ce sont les immatriculations des loueurs courte durée qui soutiennent le marché avec un bond de 70% et 3 553 immats de plus en janvier (sur un total de 8  617), ainsi que les ventes aux entreprises qui progressent de 8,7% soit 2 589 unités supplémentaires (sur un total de 29 701).
Dans l’ensemble le marché a été plus favorable aux marques françaises qui progressent globalement de 8,8% (sur un marché à +0,5%) et trustent les 13 meilleures ventes du marché, situation qui ne s’était pas produite depuis longtemps. Pour chacune, leur performance vient d’une bonne tenue sur le segment des particuliers avec sur cette cible des volumes en hausse pour Citroën (+9,2%), Dacia (+14,9%), Peugeot (+0,9%) et une baisse moins importante que ce segment pour Renault (-1,9%).

Renault et Dacia à leur plus haut niveau
Avec une hausse de ses volumes de 10,5% la marque Renault atteint un de ses plus hauts niveaux avec une part de marché de 20% (contre 18,8% sur l’année 2013). Même situation favorable pour la marque Dacia qui progresse de 17,9% et dépasse 7% de part de marché (avec 7,16% contre 5% sur l’année 2013). Cette performance de Dacia la situe à un niveau équivalent à la marque Volkswagen (7,46% de part de marché) dont les volumes sont en retrait de 12,8% en janvier. Seulement 375 unités séparent VW et Dacia en janvier.
Le groupe Renault place ainsi 6 modèles dans le top 10 avec les Clio (2e, devancée par la 208), Sandero (4e avec des volumes en hausse de 53%), Captur (5e), Twingo (6e avec des volumes en hausse de 34%), Scénic (9e à -17%), Mégane (10e à -21%).
Renault annonce également une hausse de son portefeuille de commandes de 8% en VP au mois de janvier celui-ci étant désormais très important sur Dacia.

Peugeot et Citroën en hausse
Les deux marques du groupe PSA démarrent également l’année avec des volumes en nette hausse. Les immatriculations de Peugeot progressent de 7%, ce qui lui permet de revenir à une part de marché supérieure à 17% (à 17,43%) soit nettement au dessus de sa performance 2013 (16,17% de part de marché).
La 208 prend notamment la première place du marché avec une hausse de ses volumes de 2% (7 000 immatriculations), tandis que le 2008 se situe à la 7e place (derrière Captur 5e).
Même situation pour Citroën qui progresse de 4,7% et atteint 14,55% de part de marché, soit là encore nettement au dessus de son niveau de 2013 (13,3% de part de marché). Cette performance s’appuie sur une hausse des volumes de C3 (3e du hit parade à +17%) ainsi que sur le nouveau C4 Picasso dont les volumes progressent de 42% et qui se place en 8e position du hit parade des ventes (y compris Grand C4 Picasso).
Citroën annonce également une bonne dynamique commandes lors de ses journées portes ouvertes du 17 au 20 janvier avec 'plus de 4 800 commandes enregistrées, au-dessus de l’objectif" faisant de cette opération "la meilleure performance commerciale depuis 2009 pour des portes ouvertes de janvier", explique la marque.

VW, Ford, Opel en baisse
Volkswagen démarre l’année avec des immatriculations en recul de 12,8% et une part de marché en dessous de son niveau 2013 avec 7,46%. Les volumes de la Golf VII sont en net croissance (+30%) tandis que ceux de la Polo sont en recul (-25%).
Pas d’inversion de tendance pour Ford (-19%) et Opel (-17%) dont les volumes sont toujours en recul. Ford (3,5% de part de marché) est désormais devancé par Toyota (+9,3%) dont la part de marché dépasse 4% (4,1%) et Nissan (+3% à 3,7% de part de marché).
Fiat qui affiche une croissance de ses volumes (+1,3%) applique toujours la même stratégie avec des immatriculations loueurs courte durée multipliées par 3 (920 unités) et des ventes à particuliers à -39% (891 immatriculations).

Audi stable, BMW et Mercedes en baisse
Le mois de janvier n’est pas très favorable aux marques premium avec hormis la belle résistance d’Audi (-0,5%) un net recul de BMW (-7,6%) mais surtout de Mercedes (-39%).
Début d’année difficile également pour les marques coréenne avec Kia (-14,5%) en baisse mais surtout un net repli pour Hyundai (-43%) dont la part de marché descend en dessous de 1% (0,84%).
A l’inverse, le grand déstockage de Chevrolet fonctionne avec une hausse des immatriculations de la marque de 21%.
A noter les progressions de Skoda (+4,5%), Suzuki (+4,2%), Volvo (+9,1%), Land Rover+39%), Lancia (+11%), Lexus (+50%), Jeep (+22%).

 

05/02/2014 AUTOACTU.COM
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00