Association de défense des droits des usagers de la route

40 MILLIONS D AUTOMOBILISTES : "ARRETONS DE STIGMATISER"

Un seuil d’alcool dans le sang abaissé pour les jeunes conducteurs, la mise en place des PV dressés à la volée... Le président de l’association 40 Millions d’automobilistes réagit.

Daniel QUERO, le Président de l'association 40 Millions d'automobilistes commente les différentes pistes pour lutter contre l’insécurité routière. Selon lui, abaisser le taux d’alcool chez les jeunes conducteurs de 0,5 à 0,2 g/l reste «un vaste débat».
«Cette proposition n’est pas forcément la meilleure, commence-t-il. Au Conseil national de la sécurité routière, dont je suis membre, on est tous réservés sur le sujet. Cela signifie que, quand le jeune conducteur devient plus adulte ou plus expérimenté, il peut boire plus et aller jusqu’à 0,5 g/l  ! Ça n’a pas de sens. Par ailleurs, nous observons que 80% des accidents graves sont liés à un taux d’alcoolémie qui atteint 1,2 g/l. Le problème dans ces annonces, c’est qu’on stigmatise les jeunes. Parfois, on stigmatise les personnes âgées. Arrêtons de stigmatiser les gens. En Russie, ils ont instauré le “zéro alcool”. Quand on instaure ce type de loi, encore faut-il avoir la police de la route pour vérifier que les gens ne boivent pas.»


Selon le président de 40 Millions d’automobilistes «l’alcool au volant, c’est le premier problème en France.» Et d’ajouter : «Il faut faire de la prévention, que ça rentre dans les têtes. Les Anglais boivent beaucoup mais, quand ils conduisent, ils sont sobres. Un Anglais impliqué dans un accident de la route après avoir bu est presque banni de la société anglaise.»


• Sur le PV à la volée, là encore  Daniel Quéro attend de voir. «On a atteint les limites de la machine. En matière de verbalisation avec les radars, le système ne fonctionne pas. On prend tout le monde alors qu’il faudrait s’atteler à identifier les 15% de conducteurs très dangereux qui font n’importe quoi sur les routes. Au lieu de cela, vous avez tout un tas de Français qui ont des amendes pour 1 ou 2 km/h au-delà du seuil. Il n’ y a aucun effet pédagogique. La vitesse n’est d’ailleurs pas la seule raison qui conduit à la catastrophe. Vous roulez à 140 km/h sur l’autoroute : êtes-vous aussi dangereux qu’un conducteur qui circule à 70 km/h sur une route étroite et sinueuse ?»


• Enfin, sur le fait pour une entreprise de devoir donner le nom de son salarié qui a été verbalisé, le président de l’association n’est pas d’accord. «Ce système de délation va mettre un sacré bazar dans les entreprises.» Selon lui, il faudrait améliorer l’éducation des automobilistes, toujours plus moderniser les infrastructures, et installer des éthylotests antidémarrages pour les récidivistes.

19/09/2014 LE COURRIER DES YVELINES
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00