Association de défense des droits des usagers de la route

Sécurité routière : onze décès sur les routes des Bouches-du-Rhône en octobre

Sécurité routière : onze décès sur les routes des Bouches-du-Rhône en octobre

Selon un communiqué de la préfecture de police des Bouches-du-Rhône, le département comptait à la fin du mois précédent 87 morts sur ses routes en 2019, dont onze dans ce seul mois d'octobre.

La vitesse représente, avec 29,9% des cas cette année, la première cause de mortalité sur la route dans les Bouches-du-Rhône. Les gendarmes ont, lors du week-end dernier, procédé à plusieurs rétentions du permis de conduire pour des vitesses observées à 40 voire 50km/h au-dessus de la limite autorisée, informe la préfecture de police. Deux motards ont également vu leur véhicule mis en fourrière pour des vitesses relevées à 175 km/h et 200 km/h sur une route limitée à 110 km/h.

En tout, 387 permis de conduire ont été suspendus en octobre : 131 en raison d'une vitesse excessive, 166 pour une consommation trop élevée d'alcool et 90 pour l'utilisation de stupéfiants. 

13/11/2019 LA PROVENCE.COM
 

L'ETAT PROMET UN AVALANCHE DE 1200 RADARS TOURELLES FIN 2020

Au nom de la sécurité routière, l'État va acheter au prix fort 1 200 radars dernier cri, un investissement beaucoup plus rentable que d'autres, utiles aux Français. Où cela va-t-il s'arrêter ? Le budget de l'État ne semble pas en souffrance lorsqu'il s'agit d'investir dans de nouveaux appareils radars, supposés moins vulnérables au vandalisme.

Le gouvernement souhaite déployer 1 200 radars tourelles, plus difficiles à dégrader en raison de leur hauteur, d'ici à « fin 2020 », a annoncé vendredi le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe.3 Entre 150 à 200 radars tourelles sont déjà en service sur les routes françaises, selon M. Barbe. « Notre objectif est d'en déployer 400 à 450 d'ici à la fin 2019. Et 1 200 à fin 2020 », a-t-il expliqué au journal Le Parisien.

Ces appareils nouvelle génération enregistrent plus d'infractions – téléphone au volant, feux non respectés – et sont supposés plus résistants, car juchés sur des mâts de 4 mètres de haut. En réalité, ce n'est pas systématiquement le cas puisque des radars tourelles incendiés ou tronçonnés sont de plus en plus souvent répertoriés par le site Radarsauto.com.

Condamnations alourdies Sur les onze radars mis hors service cette semaine, quatre sont des radars tourelles ! Il semble même qu'ils attirent particulièrement les actes de vandalisme, comme s'il s'agissait de démontrer qu'ils sont loin d'être invulnérables, contrairement aux assertions de M.Barbe. Attention toutefois, car ceux qui se feraient surprendre encourent des peines de plus en plus lourdes, affichées sur le corps des radars. Les juges n'ont pas encore condamné aussi sévèrement, mais les peines prononcées tendent à s'aggraver désormais. 

Néanmoins, le déploiement progressif des nouveaux radars doit notamment permettre, selon la Sécurité routière, de pallier progressivement les destructions survenues lors du mouvement des Gilets jaunes. Surtout, la Sécurité routière en espère un bien meilleur rendement, car il faudra éponger l'investissement lui-même et récupérer le manque à gagner de l'hiver dernier. Sauf que ces dégradations n'ont jamais cessé.

Pour l'épisode hivernal, elles ont provoqué un manque à gagner en contraventions que la Sécurité routière estimait en août à 300 millions d'euros depuis novembre 2018, date du début de la contestation sociale.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait estimé en juillet que 75 % du parc avait été endommagé, au plus fort de la crise. Tourelles toutes opérationnelles Face à cette situation, les futurs radars tourelles seront tous opérationnels, contrairement à ce qui était prévu au départ, a précisé M. Barbe qui comptait n'équiper qu'une cabine sur cinq. « Initialement, les radars tourelles devaient être déployés en 2016 sur le fonctionnement suivant : seulement un “boîtier” sur cinq devait contenir un radar, les autres faisant office de leurre.

Finalement, nous les utilisons autrement, en remplacement des radars cassés », a-t-il expliqué. La hausse spectaculaire de la mortalité routière en août (+ 17,9 % sur un an, avec 290 morts) avait été expliquée par les pouvoirs publics comme un effet persistant des destructions de radars, qui, selon elle, ont conduit de nombreux conducteurs à augmenter leur vitesse, malgré l'abaissement de la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires.

M. Barbe a également annoncé l'extension de l'expérience menée en Normandie, où des radars mobiles embarqués sont gérés par des entreprises privées. Ce dispositif va être déployé dans trois nouvelles régions : le Centre-Val de Loire, les Pays de la Loire et la Bretagne. « Soixante nouveaux véhicules » vont circuler et les entreprises choisies par l'État « commenceront l'installation des opérations en janvier »

08/11/2019 AFP
 

LES TROTTINETTES ENTRENT DANS LE CODE DE LA ROUTE

LES TROTTINETTES ENTRENT DANS LE CODE DE LA ROUTE

Le décret édictant les règles pour les «engins de déplacement personnel motorisés» vient mettre un terme au flou juridique entourant ces deux-roues de plus en plus nombreux.3 Nom de code EDPM, comme « engins de déplacement personnel motorisés ». Ce terme désigne officiellement les véhicules tels que les trottinettes électriques, gyroroues et autres hoverboards, dont les ventes explosent depuis deux ans en France. Après des mois de discussions entre ministères, le décret consacrant leur entrée dans le Code de la route sera publié ce vendredi au « Journal officiel », annonce le secrétariat d'Etat aux Transports. Alors que les trottinettes électriques sont de plus en plus souvent impliquées dans des accidents graves4 , l'évolution de la réglementation était devenue urgente. C'était une promesse d'Elisabeth Borne (LREM), alors ministre des Transports, afin de mettre fin au vide juridique concernant ces nouveaux modes de déplacement. « Ce texte était très attendu. Il apporte enfin de la sécurité et de la clarté pour les utilisateurs, les industriels et les services de micromobilité », observe Aymeric Weyland, consultant chez Mobility Makers. Vitesse, âge minimum, stationnement, équipements… Les règles auxquelles sont soumis les EDPM reprennent grosso modo celles déjà applicables aux cyclistes, à quelques exceptions près. 25 km/h maximum. Un temps envisagée à 20 km/h, la limite autorisée pour tous les EDPM est finalement fixée à 25 km/h, comme les vélos à assistance électrique. Et attention si votre engin n'est pas bridé à cette vitesse, il peut vous en coûter 1 500 euros d'amende ! « Les vendeurs devront en informer les clients. Concrètement, cela signe la fin des engins capables d'aller à 40 km/h, voire 80 km/h », anticipe Aymeric Weyland. Certains constructeurs demandent déjà la création d'une catégorie supplémentaire dans le Code de la route pour les machines allant au-delà de 25 km/h. 12 ans minimum. Les conducteurs d'EDPM doivent obligatoirement être âgés d'au moins 12 ans. Et pas question de transporter un copain ou une copine : leur usage est exclusivement personnel. Les contrevenants s'exposent à une amende de 2e classe (35 €). A savoir aussi : les écouteurs sont interdits. Où peuvent-ils circuler ? Les EDPM peuvent rouler sur les pistes cyclables et les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure à 50 km/h. Il leur est interdit de circuler sur les trottoirs. Une amende de 135 € est prévue en cas d'infraction. Mais le maire peut faire des exceptions et autoriser la circulation sur des trottoirs suffisamment larges. Hors agglomération, ils n'ont pas le droit de s'aventurer sur la chaussée mais sont autorisés à emprunter les pistes cyclables et les voies vertes. Où ont-ils le droit de se garer? A Paris et dans plusieurs grandes villes, le stationnement anarchique de milliers de trottinettes électrique en libre-service a généré une certaine pagaille et un vrai ras-le-bol. Le décret pose pour principe que le stationnement des EDPM sur le trottoir est possible, à condition de ne pas gêner les piétons… Mais avec l'adoption de la future loi d'orientation des mobilités, le maire aura la possibilité d'édicter des règles plus strictes dans sa commune. Anne Hidalgo, la maire (PS) de la capitale, a pris les devants. Depuis cet été, les trottinettes électriques en libre-service sont bannies des trottoirs parisiens. Leur stationnement y est strictement interdit ainsi que sur les aires piétonnes et la chaussée « à l'exception des emplacements matérialisés dédiés au stationnement payant et au stationnement des deux roues motorisés ».

25/10/2019 LE PARISIEN.FR
 

Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes en hausse de 17,9% en août

Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes en hausse de 17,9% en août

Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a bondi de 17,9% en août avec 290 personnes tuées, soit 44 de plus qu'en août 2018.

Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a bondi de 17,9% en août avec 290 personnes tuées, soit 44 de plus qu'en août 2018, a annoncé ce lundi la Sécurité routière. Sur les huit premiers mois de l'année, les autorités recensent 2 133 morts sur les routes, soit 35 de plus qu'à la même période l'an passé. L'année 2018 s'était conclue sur une baisse "historique" de la mortalité routière en métropole (3 248 tués, 3 488 avec l'Outre-mer). 

 

 

09/09/2019 LA PROVENCE.COM
 

Commettre une infraction en téléphonant au volant peut vous faire perdre votre permis

Commettre une infraction en téléphonant au volant peut vous faire perdre votre permis

Téléphoner au volant est un fléau qui a doublé ces dernières années. Comme le révèle Europe 1, en se basant sur les chiffres de la Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France, près de 6% des conducteurs tiennent leur téléphone à la main. Un chiffre presque doublé par rapport à 2015 (3,7%).

Pour résoudre ce problème, l’État prend une décision radicale. Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, révèle au micro d’Europe 1 la nouvelle décision du gouvernement. "Si vous êtes en même temps avec le téléphone et que vous avez par exemple glissé un stop, mordu une ligne blanche, fait un excès de vitesse ou que vous n'avez pas respecté les droits d'un piéton, vous risquez la suspension immédiate du permis de conduire par les forces de l'ordre".

Vous l’avez compris, si vous commettez une infraction téléphone à la main, votre permis de conduire vous sera directement retiré. Cette mesure pourrait être mise en place avant la fin de l’année 2019.  

08/07/2019 LAPROVENCE.COM
 

SECURITE ROUTIERE

Bilan définitif : 3 488 personnes sont décédées sur les routes de France (métropole et outre-mer) en 2018, soit 196 de moins qu'en 2017 et 7 de moins qu'en 2013 (mortalité la plus basse enregistrée).

En 2018, on dénombre 55 766 accidents corporels de la circulation en France métropolitaine. 3 248 personnes ont été tuées dans les 30 jours après leur accident, dont notamment 471 piétons, 175 cyclistes, 133 cyclomotoristes, 627 motocyclistes, 1 637 automobilistes, 44 usagers de poids lourds. 86 enfants de 14 ans ou moins sont décédés, 106 adolescents de 15-17 ans, 503 jeunes de 18-24 ans, 842 seniors de 65 ans ou plus.

Dans les départements d'Outre-mer, 144 personnes ont été tuées.

Dans les collectivités d'Outre-mer et la Nouvelle Calédonie, on enregistre 96 tués.

Evolution de l'accidentalité routière en France métropolitaine + outre -mer :

3 488 personnes sont décédées sur les routes de France en 2018, soit 196 personnes de moins qu'en 2017 et  7 tués de moins qu'en 2013. La mortalité routière est ainsi en baisse (-5,3 %) par rapport à l'année 2017. Les accidents corporels et les blessés sont en baisse de -4,7 % chacun.

Evolution de l'accidentalité en France métropolitaine :

3 248 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine en 2018, soit 200 personnes de moins qu'en 2017 et 20 de moins qu'en 2013. La mortalité routière est en baisse (-5,8 %) par rapport à l'année 2017. Les accidents corporels et les blessés sont également en baisse (respectivement -4,9 % et -4,8 %).

Répartition de la mortalité de chaque classe d'âge selon les principaux modes de déplacement :

La mortalité des jeunes adultes de 18-24 ans en véhicule de tourisme a réellement baissé durant la décennie. Ainsi ils représentaient 25% de la mortalité automobiliste en 2010, contre 19% en 2018. Ils représentent désormais 8% de la population, donc sont encore en sur-risque. Leur mortalité en moto a aussi fortement diminué, ils représentaient 21% de la mortalité moto en 2010, contre 15% en 2018.

A l’inverse, la mortalité des séniors de 65 ans ou plus en véhicule de tourisme a augmenté. Ils représentaient 19% de la mortalité automobiliste en 2010, contre 28% en 2018. Ils forment 20% de la population, donc sont également en sur-risque, en particulier les séniors les plus âgés.

Quant à la mortalité à moto des 45-64 ans, elle a bondi ces dernières années : ils représentaient 25% de la mortalité moto en 2010, contre 31% en 2018.

SECURITE ROUTIERE
SECURITE ROUTIERE

26/06/2019
 

Sécurité routière : près de 700.000 conducteurs roulent sans permis

Sécurité routière : près de 700.000 conducteurs roulent sans permis

 

 

Selon la Sécurité Routière, près de 700.000 automobilistes circuleraient sur les routes de France sans permis de conduire. En cause notamment, un prix souvent jugé trop élevé.

C’est un chiffre qui inquiète : actuellement, ce sont près de 700.000 conducteurs qui prendraient la route en France sans avoir de permis de conduire valable. Cette donnée nous vient tout droit de la Sécurité Routière, qui nous informe que 680.000 automobilistes précisément sillonneraient les routes sans être en possession du petit papier rose. Une tendance d’autant plus inquiétante que ce chiffre a doublé depuis dix ans, puisque l’on comptait alors 300.000 contrevenants en 2009. Autre statistique plus inquiétante encore, si ceux-ci ne représentent que 1,4 % des automobilistes français, ils sont toutefois impliqués dans 4,5 % des accidents mortels. Mais alors, quelles sont les raisons qui peuvent pousser à rouler sans permis. C’est plutôt simple, puisque les trois-quarts de ceux circulant sans le précieux sésame ne l’ont tout bonnement jamais passé. En cause, le prix, jugé trop important, puisqu’il se situe en moyenne autour des 1.500 €. Un coût donc, qu’Emmanuel Macron avait promis d’abaisser il y a quelques mois, notamment en permettant aux jeunes de passer l’examen dans le cadre du Service National Universel. Le dernier tiers concerne quant à lui ceux qui en ont été destitué à la suite de fautes, même si, aussi surprenant que cela puisse paraître, ils sont une minorité à avoir perdu leur permis après avoir multiplié les petites infractions. Et pour cause, selon le délégué interministériel à la Sécurité Routière, Emmanuel Barbe, « en 2017, environ 120 personnes ont perdu leur permis un point par un point ». C'est peu.

 

Quelles sanctions en cas de conduite sans permis ? 

Pourtant, circuler sans permis de conduire représente bel et bien un véritable délit, passible de 15.000 € d’amende et un an de prison si vous ne l’avez jamais passé, ou si vous utilisez un véhicule sans avoir le permis correspondant. Des peines complémentaires peuvent également être appliquées, dont la confiscation du véhicule, une peine de travaux d’intérêt généraux ou encore une interdiction de conduire certains véhicules pendant cinq ans, en plus de l’obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Si vous utilisez un faux permis, l’amende peut quant à elle grimper à 75.000 €, pour une peine de prison atteignant les 5 ans. En plus des sanctions déjà citées, le contrevenant encourt également un retrait des droits civiques tels que le droit de vote, tandis que les étrangers s’exposent à une interdiction de territoire. Outre ces sanctions, les risques sont également importants en cas d’accident, puisque quoi qu’il arrive, vous ne serez pas indemnisé en cas de blessures ou de dégâts matériels. Outre le fait que la compagnie d’assurance pourra résilier le contrat, elle pourra également demander au contrevenant de rembourser l’ensemble des frais si des personnes ont été blessées ou tuées. L’ensemble des sommes dues devront alors venir de la poche du conducteur, qui devra alors parfois payer toute sa vie si la personne blessée doit subir des soins importants.

 

 

25/06/2019
 

80 KM/H : La Sécurité routière en flagrant délit de mensonge

80 KM/H : La Sécurité routière en flagrant délit de mensonge

Lundi 28 janvier, le Premier ministre Édouard Philippe présentait les chiffres « historiques » de la sécurité routière pour l’année 2018. Mais il semblerait que la manipulation des chiffres perdure du côté du Gouvernement puisque, si les chiffres métropolitains de 2018 sont sensiblement les mêmes que ceux de 2013, année record en matière de sécurité routière, la prise en considération des données des DOM-TOM fait état, au contraire, d’une augmentation de la mortalité routière.

L’échec incontestable des 80km/h

En 2013, alors que les routes secondaires étaient limitées à 90 km/h, la France dénombrait 3268 tués sur les routes métropolitaines, selon le Bilan de l’accidentalité de l’année 2013.

La baisse à 80km/h était censée sauver « 300 à 400 vies ».

Pourtant, 5 ans plus tard, on dénombre 3259 tués en métropole d’après le bilan provisoire de la Sécurité routière présenté ce matin par le Premier ministre Édouard Philippe.

Malgré les déclarations du Gouvernement ce matin, avec des chiffres similaires à ceux d’il y a 5 ans, il est donc incontestable que la baisse de la limitation de vitesse à 80km/h n’a absolument rien apporté en termes de sécurité routière.

La Sécurité routière en flagrant délit de mensonge

Mais c’était sans compter la vigilance de l’association « 40 millions d’automobilistes », qui a relevé que les données relatives aux DOM-TOM n’avaient pas été comptabilisées, bien que la baisse de la limitation de vitesse à 80km/h concerne les routes de la France entière.

Au total, 3503 personnes tuées sont à déplorer en 2018 sur les routes françaises (de la France entière), et non 3259 à mettre en regard avec les 3427 tués sur la France entière en 2013.

En effet, si les chiffres métropolitains de 2018 sont sensiblement les mêmes que ceux de 2013, la prise en considération de ces données pour les DOM-TOM fait en revanche état d’une augmentation de la mortalité routière de +2,2% (+76 tués) par rapport à 2013.


                                 2013      2018      Evolution

Métropole                 3268     3259        -0,3%

France entière         3427      3503        +2,2%

Fort de cette donnée décrédibilisant l’impartialité de la Sécurité routière, l’association « 40 millions d’automobilistes » réitère sa demande de suppression pure et simple des 80km/h.

08/02/2019 40 MILLIONS D AUTOMOBILISTES
 
Dans la rubrique Sécurité routière vous pouvez aussi consulter les archives
 
PROTECTION DES PIETONS28/01/2019
 
RADARS DETRUITS, FACTURE SALEE21/01/2019
 
Conduite sans permis et sans assurance : c'est parti pour l'amende forfaitaire délictuelle14/11/2018
 
Hausse de 8,8 % de la Mortalité Routière en Septembre 14/11/2018
 
BILAN 2017 DU CONTROLE DES RADARS AUTOMATIQUES25/09/2018
 
MISE EN OEUVRE DE 3 DECISIONS DU CISR CONCERNANT LES PIETONS ET L'ALCOOL25/09/2018
 
LA DESIGNATION ET SES EFFETS18/09/2018
 
RODEOS MOTORISES : CE QUE LE PARLEMENT A VOTE03/09/2018
 
« 40 MILLIONS D’AUTOMOBILISTES » LANCE #BALANCETONPANNEAU POUR RECENSER LES INCOHÉRENCES DE SIGNALISATION SUR LES ROUTES À 80KM/H03/09/2018
 
PERMIS DE CONDUIRE : UNE FORMATION POUR REDUIRE LE DELAI PROBATOIRE27/08/2018
 
MORTALITE ROUTIERE 201722/06/2018
 
10 CONSEILS POUR BIEN PREPARER SA VOITURE AVANT UN DEPART EN VACANCES22/06/2018
 
Téléphone au volant : attention danger !29/05/2018
 
Stationnement : interdiction de se garer devant son entrée de garage 29/05/2018
 
eCall : l'appel d'urgence devient obligatoire dans les voitures 29/05/2018
 
RN 113 : deux nouveaux radars pour flasher dans tous les sens29/05/2018
 
Enquête : femmes au volant, clichés au tournant 29/05/2018
 
Des lunettes contre l’endormissement au volant29/05/2018
 
Affectation des recettes des radars : la cour des comptes pas convaincue24/05/2018
 
Formations Post-permis : parution au Journal officiel24/04/2018
 
Limitation de la vitesse à 80 km/h: Une association d'automobilistes demande le retrait de la mesure26/02/2018
 
Limitation de vitesse à 80 Km/h : le recensement des panneaux a commencé26/02/2018
 
Les 18 mesures du Comité interministériel de la sécurité routière 26/02/2018
 
MEME A L'ARRET, TELEPHONER AU VOLANT EST INTERDIT26/02/2018
 
Vitesse limitée à 80 km/h : «Sur certaines portions, les accidents sont repartis à la hausse»23/02/2018
 
Le radar tourelle, qui flashe 32 véhicules en même temps, débarque sur vos routes en 201823/02/2018
 
Les stages de récupération de points font le plein... et ce n'est qu'un début12/01/2018
 
CONDUITE SANS PERMIS ET SANS ASSURANCE : Petit rappel de ce que l'on risque14/11/2017
 
UN TUE SUR QUATRE EST UN PIETON13/11/2017
 
A QUOI SERT L´ARGENT DES RADARS02/11/2017
 
POUR NE PAS VOUS ENDORMIR AU VOLANT20/07/2017
 
RADARS Waze et Coyote dans le collimateur19/05/2017
 
Avril 2017 : Appel à la vigilance sur la route 18/05/2017
 
Un nouveau panneau pour mieux informer les usagers de la vitesse limite autorisée avant un radar24/04/2017
 
CONTESTER UN PV ELECTRONIQUE SUR INTERNET EST DESORMAIS POSSIBLE24/04/2017
 
NON A LA PRIVATISATION DES RADARS EMBARQUES !22/03/2017
 
"Privatisation" des radars embaqués : un jackpot pour l'Etat ?28/02/2017
 
ETHYLOTEST ANTIDEMARRAGE ET SUIVI MEDICO PSYCHOLOGIQUE COMME CONDITION POUR CONDUIRE15/02/2017
 
LE CASQUE OBLIGATOIRE POUR LES ENFANTS DE MOINS DE 12 ANS A VELO15/02/2017
 
A partir du 31 décembre 2016, onze catégories d’infractions routières seront verbalisables sans interception du conducteur10/01/2017
 
Propriétaires de moto, de cyclo, de tricycle et de quad : plus que six mois pour mettre au format réglementaire votre plaque d’immatriculation10/01/2017
 
L'Alcool, 1ère cause de mortalité routière avec la vitesse09/01/2017
 
Vitres surteintées à l’avant : plus que deux semaines pour se mettre en conformité avec la réglementation03/01/2017
 
Echanges transfrontaliers d'informations entre la France et l'Italie sur les infractions routières03/01/2017
 
APRES LE RADAR DE FEU ROUGE, LE RADAR DE PASSAGE PIETON12/12/2016
 
Vacances d’hiver : inventaire des petites choses à ne pas oublier avant de prendre la voiture08/12/2016
 
Alcool au volant : lancement du dispositif permettant aux préfets de délivrer un permis de conduire sous condition25/11/2016
 
Contraventions : la fin de l'impunité pour les collaborateurs22/11/2016
 
Quelles sont les routes les plus dégradées vers chez vous ?14/11/2016
 
Sécurité routière : le nombre de morts a chuté de 16,4 % en octobre10/11/2016
 
Interdiction des avertisseurs de radars : 08/11/2016
 
Publication d'un décret pour lutter contre la conduite après usage de stupéfiants25/10/2016
 
L'appel national des entreprises en faveur de la sécurité routière25/10/2016
 
À moto ou en scooter, le port des gants devient obligatoire pour limiter la gravité des blessures en cas de chute22/09/2016
 
PROTEGER, ALERTER, SECOURIR21/09/2016
 
DEPART EN VOITURE ... QUELQUES ASTUCES POUR PARTIR EN TOUTE SERENITE02/08/2016
 
CANICULE EN VOITURE : COMMENT VOUS PROTEGER 02/08/2016
 
GROSSES CYLINDREES, SANS EXPERIENCE, PASSEZ VOTRE CHEMIN20/07/2016
 
LE PERMIS A POINTS19/07/2016
 
Alcool au volant : la Cour des Comptes très critique envers l'État22/06/2016
 
Infractions routières. Combien ont rapporté les amendes en 2015 ?15/06/2016
 
Une double peine automatique pour les voitures flasées non assurées03/06/2016
 
RADARS : 789 millions d'euros en 2015, un record30/05/2016
 
STATIONNEMENT SUR UN TROTTOIR : LE BOOM DES AMENDES !25/04/2016
 
FEVRIER 2016 : Hausse de la mortalité routière (+8,4%) par rapport à Février 201518/03/2016
 
DES POSTIERS VAROIS VONT POUVOIR PASSER LE PERMIS DE CONDUIRE04/03/2016
 
RADAR DE STOP : DES PV CONTESTABLES03/03/2016
 
LES NOUVELLES MESURES DE SECURITE ROUTIERE EN 201614/01/2016

En devenant adhérent de l'Automobile Club de Provence, vous aurez une réponse personnalisée à toute question relative à l'usage et à la propriété de votre véhicule :  litige, assurance, garagiste, infractions, permis à points, accident, ...

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

Notre simulateur de conduite

Leurs avis

voir tous les avis

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
L'Aide juridique
L'aide juridique
Le cas du mois
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00