Association de défense des droits des automobilistes et des usagers de la route

Sécurité routière : Le nombre de tués sur les autoroutes au plus bas depuis 20 ans en 2021

ACCIDENTS 131 personnes ont été tuées sur l’autoroute en 2021, soit 23 de moins qu’en 2019

Bravo les automobilistes ! Dans son dernier bilan annuel publié ce mercredi, l’Association des sociétés françaises d’autoroutes note que le nombre de tués sur le réseau autoroutier a atteint un plancher historique en 2021 : 131, soit 23 victimes de moins qu’en 2019, dernière année de référence. Car il convient d’écarter l’année 2020 et ses 127 morts sur l’autoroute, en raison des longues semaines de confinement qui faussent le calcul.

Rapportée au trafic, 2021 est même l’année la moins meurtrière depuis vingt ans, « avec 1,2 accident par milliard de km parcourus », indique ce rapport. Les équipes en intervention ont par ailleurs été victimes de 126 accidents en 2021 et 12 agents ont été blessés. Au rayon du « peut mieux faire », on notera que la consommation d’alcool, de drogues et de médicaments au volant est devenue entre 2017 et 2021 le premier facteur d’accidents mortels (23 %) devant la somnolence et la fatigue (20 %), la vitesse  (18 %) et les distracteurs, comme le téléphone (13 %).

L’année 2022 a en revanche mal commencé, avec déjà 75 tués sur les autoroutes au 1er juin, soit une progression de 46 % sur un an, explique le délégué général de l’ASFA Christophe Boutin. « On voit la progression du facteur drogue, alcool et médicaments, donc de comportements intentionnels dangereux que l’on explique par un relâchement et c’est très préoccupant », alerte-t-il. Quatre agents ont aussi été tués depuis le début de l’année. Ces chiffres de l’Asfa, qui regroupe les concessionnaires privés gestionnaires de 9.180 des 12.000 kilomètres d’autoroutes françaises, épousent ceux de l’ensemble du réseau routier de métropole, qui a aussi enregistré en 2021 un plus bas avec 2.944 décès.

27/07/2022 20 MINUTES.FR
 

Sécurité routière : 2 944 morts en 2021 en métropole, selon le bilan définitif

Un total de 2 944 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine en 2021, selon le bilan définitif publié mercredi par la Sécurité routière, soit une baisse de 9% par rapport à 2019, année de référence avant la pandémie de Covid.

Le bilan provisoire publié fin janvier faisait état de 2 947 décès.

La mortalité routière l'an passé est en hausse de 16% par rapport à 2020 (2 550 morts), année où elle était descendue à son plus bas niveau depuis l'après-Guerre, sous l'effet de la réduction de la circulation causée par la crise sanitaire.

2021 a également été marquée par des restrictions de déplacement et la fermeture des boîtes de nuit, au premier semestre.

La mortalité routière est en baisse pour les automobilistes (1 414 tués), les deux-roues motorisés (668 décès) et les piétons (414, -14% par rapport à 2019). Elle a revanche fortement augmenté chez les cyclistes, dont 227 ont perdu la vie (+21%), dans un contexte de développement des modes de déplacements doux.

Selon l’association Vélos&Territoires, citée par la Sécurité routière, la pratique cycliste a augmenté de 14% en zone rurale, de 20% en zone périurbaine et de 31% en zone urbaine en 2021 par rapport à 2019.

La mortalité des utilisateurs d'EDPM (Engins de déplacement personnels motorisés, soit les trottinettes électriques, monoroues...) a de son côté plus que doublé (24 décès contre 10 en 2019).

Par ailleurs, 275 personnes sont décédées sur les routes d'Outre-mer (+8%). 

01/06/2022 LA PROVENCE.COM
 

L'Intérieur envisage de ne plus retirer de point pour les petits excès de vitesse

Une réflexion est en cours au sein du ministère de l'Intérieur afin de ne plus retirer de points sur le permis de conduire des automobilistes coupables de "petits excès de vitesse", a-t-on appris mercredi auprès de la place Beauvau.

"On va beaucoup moins taper sur les petits excès de vitesse", a indiqué une source au ministère de l'Intérieur. "L'idée, c'est que vous ne perdez plus un point si vous êtes à 5 km/h au-dessus" de la vitesse autorisée, a ajouté le ministère, précisant que les amendes sanctionnant ces infractions seraient par contre conservées.

Le permis de conduire et la carte grise seront "également totalement numérisés", a précisé le ministère, qui espère mettre en œuvre la numérisation d'ici "un an et demi, deux ans".

Cette opération doit permettre de garantir que la personne sanctionnée est bien le conducteur fautif et non un tiers, a encore souligné le ministère, afin d'empêcher les fausses déclarations de conducteur pour éviter le retrait de points. 

25/05/2022 LA PROVENCE.COM
 

Des radars « anti-freinage » bientôt déployés sur nos routes ?

Des radars « anti-freinage » bientôt déployés sur nos routes ?

A tous les automobilistes qui appuient sur la pédale de frein avant de croiser un radar, cette technique pourrait bientôt faire l’objet d’une contravention. Ces radars « anti-freinage » vont en tout cas être déployés en Espagne en 2022 avant, peut-être, d’arriver en France, rapporte Phonandroid.

Au total, la Direction générale de la circulation espagnole va mettre en service 26 appareils de ce type. L’objectif de ce nouveau déploiement est de réduire de moitié le nombre de morts et de tués sur la route, d’où l’accent mis sur les excès de vitesse, indique le quotidien espagnol Diario de Léon.

PV envoyés automatiquement

Ces radars vont donc traquer les conducteurs qui freinent avant de passer les radars. Placés juste avant les radars fixe, ils permettront de savoir les automobilistes ont freiné ou s’ils ont conservé leur vitesse initiale. Ces radars « anti-freinage » seront majoritairement placés sur des routes secondaires. En cas

Pour l’heure, on ignore si ces nouveaux appareils seront installés au bord des routes françaises. Après les radars feux rouges ou encore les voitures radars privées, le gouvernement pourrait s’intéresser de près à ces appareils nouvelle génération.d’infraction, les conducteurs recevront directement une contravention.

18/03/2022 20 MINUTES
 

Mortalité routière : hausse de 14% en octobre, première augmentation depuis le début de la crise sanitaire

Pour la première fois depuis la début de la crise sanitaire, la mortalité routière a augmenté en octobre par rapport au même mois en 2019 : 14% de personnes en plus sont décédées sur les routes de France métropolitaine, a annoncé ce lundi la Sécurité routière.

Un total de 294 décès ont été enregistrés en octobre, soit 37 de plus qu'en octobre 2019.

Depuis début 2021, la mortalité routière avait systématiquement enregistré une baisse par rapport au même mois en 2019, point de comparaison plus pertinent que 2020 en raison des restrictions et modifications de déplacement entraînées, cette année-là, par la crise sanitaire.

L'augmentation atteint 45% par rapport à octobre 2020 (203), mois marqué par la mise en place d'un couvre-feu face à la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19.

Dans une déclaration transmise à l'AFP, la déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Marie Gautier-Melleray, s'est dite soucieuse de ce bilan : "Après plusieurs mois de résultats encourageants, les chiffres de l'accidentalité routière sont en octobre préoccupants, en particulier pour les plus vulnérables."

Ainsi, la mortalité des piétons a bondi de plus de 70%, avec 53 décès contre 31 en octobre 2019. La hausse est de 47% par rapport à octobre 2020 (36 morts). Le nombre de personnes de plus de 65 ans décédées est également en forte hausse : 96 contre 76 il y a deux ans et 59 l'an passé.

La mortalité des cyclistes est en hausse en octobre 2021 : 27 cyclistes tués contre 8 en octobre 2020 (soit 19 de plus) et 16 tués en octobre 2019 (soit 11 de plus). En revanche, la mortalité des automobilistes a baissé par rapport à 2019, avec 131 décès soit 8 de moins.

Ce chiffre a en revanche augmenté par rapport à octobre 2020, où 107 automobilistes avaient trouvé la mort.

15/11/2021 LA PROVENCE.COM
 

Cannabis au volant : les fumeurs de plus en plus contrôlés

Cannabis au volant : les fumeurs de plus en plus contrôlés

Chaque année, ce sont plusieurs dizaines de conducteurs qui perdent la vie sur les routes à cause de la drogue. Pour faire face à ce fléau, et notamment le cannabis, l’État multiplie dépistages et campagnes de sensibilisation.

L’État durcit le ton. La conduite sous l’emprise de drogues est à l’origine de plus de 20% des morts sur les routes françaises. En 2020, année avec un trafic pourtant réduit en raison du Covid-19, 391 automobilistes tricolores ont perdu la vie de ce fait. 

Pour lutter contre ce phénomène, les forces de l’ordre multiplient les contrôles. L’an dernier, 453.751 dépistages de stupéfiants ont été réalisés, 81.569 tests se sont révélés positifs (18%). En 2019, 20% d’entre eux l'étaient. Ce sont déjà 650.000 contrôles - désormais plus rapides (3 minutes au lieu de 8) - qui ont eu lieu en 2021 dans l’Hexagone. L’objectif fixé au 31 décembre prochain par le ministre de l’Intérieur est de 800.000.

Autre volet d’une législation plus sévère : la sanction. Elle peut être triple : un retrait de permis, (pouvant aller de 3 à 25 ans selon les circonstances), une confiscation du véhicule ou une amende. 

Malgré cette plus grande sévérité, les dangers de la drogue - et notamment du cannabis sont encore trop souvent pris à la légère par les conducteurs. "On voit qu’ils ont parfois la conviction que ce n’est pas trop grave d’avoir consommé des stupéfiants avant de conduire", note Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la sécurité routière. "Dans le cas du cannabis, ils ont parfois l’impression que le produit va les rendre plus ‘cool’ au volant alors qu’en réalité, c’est faux. Consommer des stupéfiants avant de conduire c’est multiplier, au moins par deux, son risque d’accident mortel", martèle-t-elle. "Concrètement, les réflexes et la vue du conducteur sont altérés alors qu’il n’en a pas conscience", pointe de son côté Patrick Martinez, chef d’un escadron départemental de sécurité routière.

Susciter la prise de conscience

Certains conducteurs n’ont pris conscience de la menace qu’après plusieurs arrestations. Interrogé par TF1, Vincent explique : "On est un peu dans notre bulle. On ne voit pas vraiment le danger. On connaît le chemin""Avec le recul, on se dit qu’on s’est mis en danger. Il ne faut pas refaire les mêmes erreurs et informer les jeunes pour éviter qu’ils fassent les mêmes erreurs", souligne l’automobiliste dans le reportage en tête d'article.

Justement, le gouvernement a récemment déployé une nouvelle campagne de prévention. Un nouveau spot publicitaire sera ainsi diffusé à partir de dimanche sur l’ensemble des chaînes de télévision. Avec un message que veut porter la sécurité routière : alerter sur les effets des drogues sur la conduite.

25/10/2021 LCI
 

Plus de 4500 radars en 2022 : quels types d'appareils croiserez-vous sur la route ?

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Le gouvernement a annoncé qu'environ 4500 appareils radars actifs fonctionneront sur les routes d’ici au 31 décembre 2022. Équipement par équipement, on vous donne le détail.

Les radars sauvent des vies selon la sécurité routière, ce qui incite le gouvernement a continué leur déploiement. Dans son projet de loi de finances pour 2022, celui-ci a détaillé les différents appareils qui devraient fonctionner sur les routes d'ici à la fin de l'année prochaine.

Au total, plus de 4500 devraient être effectifs, respectant un seuil maximal de 4700 radars déployés sur tout le territoire. Parmi ces appareils, certains étaient déjà installés, mais souvent dégradés. Ces derniers seront donc soit réparés, soit remplacés, comme à Caen où le reportage de TF1 en tête de cet article montre qu'ils sont désormais tous opérationnels. À ce parc s'ajoutent 800 "cabines leurres". Généralement vides, elles peuvent recevoir de temps en temps un radar actif. 

elon une des annexes au projet de loi, 1500 radars fixes fonctionneront afin de contrôler le respect des vitesses limites autorisées. Parmi ces radars, 700 appareils permettent de distinguer les vitesses des véhicules légers de celle des poids lourds. 

Les forces de l'ordre auront également à l'heure disposition 500 radars mobiles, répartis sur tout le territoire, qui permettent un contrôle depuis un véhicule à l'arrêt. 400 radars autonomes, qui peuvent être déplacés et sont destinés à assurer un contrôle des vitesses dans les zones de chantier ou de danger temporaire, pourront en plus être installés sur les routes. 

En plus de ces dispositifs, 400 voitures radars seront déployées. Parmi ces dernières, banalisées et équipées de caméras posées sur les plages avant et arrière afin de détecter automatiquement les excès de vitesse, 223 seront conduites par des entreprises privées d'ici à 2021. Enfin, 50 radars contrôleront la vitesse sur la route n'ont pas sur un point précis, mais sur plusieurs kilomètres. Ces appareils, appelés "radars tronçons" permettent de mesurer la vitesse moyenne d'un véhicule sur un tronçon de route. 

Les feux rouges et passages à niveau également surveillés

En plus de ces radars qui surveillent seulement la vitesse, 1000 radars tourelles et 100 radars urbains actifs seront également installés. Ces deux types d'appareils, composés d'une cabine, fixe, et d'un dispositif de contrôle, qui peut être déplacé d'une cabine à une autre, examinent la vitesse des automobilistes, mais contrôlent aussi le franchissement de feux rouges et le franchissement des passages à niveau. 

1900 cabines seront donc mises en place, 1400 seront réservées aux radars tourelles et 500 seront destinées aux radars urbains actifs. Enfin, 500 autres radars contrôleront exclusivement le franchissement des feux rouges et 50 surveilleront les franchissements illicites de passages à niveau.

Ce déploiement contraste avec les recettes enregistrées par les radars, en baisse depuis plusieurs années. Le ministre de l'Intérieur prévoit ainsi de récolter 714 millions d'euros grâce aux amendes liées aux excès de vitesse en 2022, contre 824 millions d'euros en 2017. 

Par ailleurs, même si le ministre de l'Intérieur précise que par sa présence 24 heures sur 24, "le radar sauve des vies en dissuadant les usagers de commettre des excès de vitesse", la Cour des comptes a précisé en juillet que les politiques répressives ne permettent plus de limiter le nombre de morts chaque année sur les routes de France. Ainsi, la baisse de la mortalité sur la route l'an dernier serait principalement liée à la pandémie et aux différents confinements plutôt qu'à la "stratégie du tout-radars". 

13/10/2021 LCI
 

Sécurité routière : les voitures-radars privées déployées sur tout le territoire métropolitain dès 2022

L'expérimentation des voitures-radars se poursuit et est étendue aux régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France et Occitanie, assurant un déploiement de ce dispositif sur tout le territoire dès l'année prochaine.

L'expérimentation a commencé il y a trois ans et elle semble porter ses fruits. Dès lors, le ministère de l'Intérieur a indiqué, jeudi 7 octobre, un déploiement, l'an prochain, de voitures-radars privées munies de flash infra-rouge non-visible dans les dernières régions où elles n'étaient pas encore présentes.

Ces quatre régions - Provence-Alpes-Côte d'Azur, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France et Occitanie - n'étaient jusque-là pas incluses dans le dispositif prévu par un Comité interministériel de la sécurité routière en 2015. Les véhicules en questions pourront être déployés dans "tout ou partie" de ces territoires, selon le gouvernement.

Un transfert progressif à des entreprises privées

L'expérimentation des voitures-radar confiées à des entreprises privées et munies de flash infra-rouge non-visible, a débuté entre 2018 et 2020 et est en cours d'extension depuis cette année. Ces voitures-radars, pour la plupart de type berlines, sont banalisées, équipées de caméras posées sur les plages avant et arrière afin de détecter automatiquement - et alors qu'ils sont insérés dans la circulation - les excès de vitesse. 

Selon des chiffres de la Sécurité routière au 1er août 2021, 202 véhicules étaient conduits par les forces de l'ordre, 183 par des opérateurs privés. Le transfert des forces de l'ordre aux opérateurs privés est terminé dans quatre régions, et se poursuit dans les autres. Le ministère de l'Intérieur prévoit 714 millions d'euros de recettes grâce aux radars routiers en 2022 (contre 760 millions en 2019, selon les derniers chiffres disponibles). 

Les voitures privées ne circulent qu'avec un chauffeur à bord, alors que dans celles des forces de l'ordre, un fonctionnaire conduit tandis qu'un autre relève la vitesse maximum autorisée. Le parcours des voitures-radars privées est défini par la préfecture en fonction notamment des zones accidentogènes.

08/10/2021 LCI
 
Dans la rubrique Sécurité routière vous pouvez aussi consulter les archives
 
Sécurité routière : la mortalité sur les routes en baisse de 18,7% sur 10 ans30/09/2021
 
Sécurité routière : le nombre de morts en août baisse de 8% par rapport à 201917/09/2021
 
Sécurité routière en 2020 : 27 332 personnes victimes d'un conducteur en défaut d'assurance04/08/2021
 
SÉCURITÉ ROUTIÈRE : LE NOMBRE DE MORTS BAISSE DE 14% EN AVRIL27/05/2021
 
UN TOUT NOUVEAU RADAR EN PLEIN CENTRE DE MARSEILLE23/02/2021
 
SECURITE ROUTIERE : 2550 morts en 2020, le plus bas nIveau depuis l'après guerre02/02/2021
 
Les deux roues n'auront plus le droit de circuler entre les files de voitures à partir du 1er février02/02/2021
 
Sécurité routière: le nombre de morts en baisse de 11,3% en septembre, sauf pour les cyclistes20/10/2020
 
Marseille : téléphone portable au volant, retrait de permis au tournant21/09/2020
 
Sécurité routière : le nombre de morts baisse de 19% en août 2020 par rapport à août 201915/09/2020
 
Autoroutes : la consultation du téléphone et des écrans de plus en plus accidentogène31/07/2020
 
Une baisse de l’accidentalité routière au mois de juin 2020 dans le contexte d’une reprise encore partielle des déplacements21/07/2020
 
Sécurité routière : les 80 km/h ont "épargné 334 vies" en 18 mois, selon Emmanuel Barbe11/02/2020
 
Alcool ou stupéfiants au volant : échapper à la suspension du permis de plus en plus compliqué24/01/2020
 
Vous comptez contester un PV devant le tribunal ? Attention, les pièges sont nombreux20/01/2020
 
LUTTE CONTRE LA CONDUITE SANS ASSURANCE31/12/2019
 
Sécurité routière : des chiffres qui permettent d'espérer dans les Bouches-du-Rhône20/12/2019
 
Accident de la route: pourquoi les jeunes se tuent de moins en moins au volant12/12/2019
 
Sécurité routière : onze décès sur les routes des Bouches-du-Rhône en octobre13/11/2019
 
L'ETAT PROMET UN AVALANCHE DE 1200 RADARS TOURELLES FIN 202008/11/2019
 
LES TROTTINETTES ENTRENT DANS LE CODE DE LA ROUTE25/10/2019
 
Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes en hausse de 17,9% en août09/09/2019
 
Commettre une infraction en téléphonant au volant peut vous faire perdre votre permis08/07/2019
 
SECURITE ROUTIERE26/06/2019
 
Sécurité routière : près de 700.000 conducteurs roulent sans permis25/06/2019
 
80 KM/H : La Sécurité routière en flagrant délit de mensonge08/02/2019
 
UNE AMENDE PEUT ETRE REMBOURSEE APRES UN STAGE DE RECUPERATION DE POINTS08/02/2019
 
PROTECTION DES PIETONS28/01/2019
 
RADARS DETRUITS, FACTURE SALEE21/01/2019
 
Conduite sans permis et sans assurance : c'est parti pour l'amende forfaitaire délictuelle14/11/2018
 
Hausse de 8,8 % de la Mortalité Routière en Septembre 14/11/2018
 
BILAN 2017 DU CONTROLE DES RADARS AUTOMATIQUES25/09/2018
 
MISE EN OEUVRE DE 3 DECISIONS DU CISR CONCERNANT LES PIETONS ET L'ALCOOL25/09/2018
 
LA DESIGNATION ET SES EFFETS18/09/2018
 
RODEOS MOTORISES : CE QUE LE PARLEMENT A VOTE03/09/2018
 
« 40 MILLIONS D’AUTOMOBILISTES » LANCE #BALANCETONPANNEAU POUR RECENSER LES INCOHÉRENCES DE SIGNALISATION SUR LES ROUTES À 80KM/H03/09/2018
 
PERMIS DE CONDUIRE : UNE FORMATION POUR REDUIRE LE DELAI PROBATOIRE27/08/2018
 
MORTALITE ROUTIERE 201722/06/2018
 
10 CONSEILS POUR BIEN PREPARER SA VOITURE AVANT UN DEPART EN VACANCES22/06/2018
 
Téléphone au volant : attention danger !29/05/2018
 
Stationnement : interdiction de se garer devant son entrée de garage 29/05/2018
 
eCall : l'appel d'urgence devient obligatoire dans les voitures 29/05/2018
 
RN 113 : deux nouveaux radars pour flasher dans tous les sens29/05/2018
 
Enquête : femmes au volant, clichés au tournant 29/05/2018
 
Des lunettes contre l’endormissement au volant29/05/2018
 
Affectation des recettes des radars : la cour des comptes pas convaincue24/05/2018
 
Formations Post-permis : parution au Journal officiel24/04/2018
 
MEME A L'ARRET, TELEPHONER AU VOLANT EST INTERDIT26/02/2018
 
Les 18 mesures du Comité interministériel de la sécurité routière 26/02/2018
 
Limitation de vitesse à 80 Km/h : le recensement des panneaux a commencé26/02/2018
 
Limitation de la vitesse à 80 km/h: Une association d'automobilistes demande le retrait de la mesure26/02/2018
 
Le radar tourelle, qui flashe 32 véhicules en même temps, débarque sur vos routes en 201823/02/2018
 
Vitesse limitée à 80 km/h : «Sur certaines portions, les accidents sont repartis à la hausse»23/02/2018
 
Les stages de récupération de points font le plein... et ce n'est qu'un début12/01/2018
 
CONDUITE SANS PERMIS ET SANS ASSURANCE : Petit rappel de ce que l'on risque14/11/2017
 
UN TUE SUR QUATRE EST UN PIETON13/11/2017
 
A QUOI SERT L´ARGENT DES RADARS02/11/2017
 
POUR NE PAS VOUS ENDORMIR AU VOLANT20/07/2017
 
RADARS Waze et Coyote dans le collimateur19/05/2017
 
Avril 2017 : Appel à la vigilance sur la route 18/05/2017
 
Un nouveau panneau pour mieux informer les usagers de la vitesse limite autorisée avant un radar24/04/2017
 
CONTESTER UN PV ELECTRONIQUE SUR INTERNET EST DESORMAIS POSSIBLE24/04/2017
 
NON A LA PRIVATISATION DES RADARS EMBARQUES !22/03/2017
 
"Privatisation" des radars embaqués : un jackpot pour l'Etat ?28/02/2017
 
LE CASQUE OBLIGATOIRE POUR LES ENFANTS DE MOINS DE 12 ANS A VELO15/02/2017
 
ETHYLOTEST ANTIDEMARRAGE ET SUIVI MEDICO PSYCHOLOGIQUE COMME CONDITION POUR CONDUIRE15/02/2017
 
Propriétaires de moto, de cyclo, de tricycle et de quad : plus que six mois pour mettre au format réglementaire votre plaque d’immatriculation10/01/2017
 
A partir du 31 décembre 2016, onze catégories d’infractions routières seront verbalisables sans interception du conducteur10/01/2017
 
L'Alcool, 1ère cause de mortalité routière avec la vitesse09/01/2017
 
Vitres surteintées à l’avant : plus que deux semaines pour se mettre en conformité avec la réglementation03/01/2017
 
Echanges transfrontaliers d'informations entre la France et l'Italie sur les infractions routières03/01/2017
 
APRES LE RADAR DE FEU ROUGE, LE RADAR DE PASSAGE PIETON12/12/2016
 
Vacances d’hiver : inventaire des petites choses à ne pas oublier avant de prendre la voiture08/12/2016
 
Alcool au volant : lancement du dispositif permettant aux préfets de délivrer un permis de conduire sous condition25/11/2016
 
Contraventions : la fin de l'impunité pour les collaborateurs22/11/2016
 
Quelles sont les routes les plus dégradées vers chez vous ?14/11/2016
 
Sécurité routière : le nombre de morts a chuté de 16,4 % en octobre10/11/2016
 
Interdiction des avertisseurs de radars : 08/11/2016
 
Publication d'un décret pour lutter contre la conduite après usage de stupéfiants25/10/2016
 
L'appel national des entreprises en faveur de la sécurité routière25/10/2016
 
À moto ou en scooter, le port des gants devient obligatoire pour limiter la gravité des blessures en cas de chute22/09/2016
 
PROTEGER, ALERTER, SECOURIR21/09/2016
 
DEPART EN VOITURE ... QUELQUES ASTUCES POUR PARTIR EN TOUTE SERENITE02/08/2016
 
CANICULE EN VOITURE : COMMENT VOUS PROTEGER 02/08/2016
 
GROSSES CYLINDREES, SANS EXPERIENCE, PASSEZ VOTRE CHEMIN20/07/2016
 
LE PERMIS A POINTS19/07/2016
 
Alcool au volant : la Cour des Comptes très critique envers l'État22/06/2016
 
Infractions routières. Combien ont rapporté les amendes en 2015 ?15/06/2016
 
Une double peine automatique pour les voitures flasées non assurées03/06/2016
 
RADARS : 789 millions d'euros en 2015, un record30/05/2016
 
STATIONNEMENT SUR UN TROTTOIR : LE BOOM DES AMENDES !25/04/2016
 
FEVRIER 2016 : Hausse de la mortalité routière (+8,4%) par rapport à Février 201518/03/2016
 
DES POSTIERS VAROIS VONT POUVOIR PASSER LE PERMIS DE CONDUIRE04/03/2016
 
RADAR DE STOP : DES PV CONTESTABLES03/03/2016
 
LES NOUVELLES MESURES DE SECURITE ROUTIERE EN 201614/01/2016

En devenant adhérent de l'Automobile Club de Provence, vous aurez une réponse personnalisée à toute question relative à l'usage et à la propriété de votre véhicule :  litige, assurance, garagiste, infractions, permis à points, accident, ...

Vous avez un litige concernant la propriété, l'entretien ou l'usage de votre véhicule ?

Maître Guy Julien, notre avocat spécialisé dans le domaine des accidents, de la responsabilité et de l'assurance, vous reçoit deux fois par mois.

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de Provence vous apporte les solutions ...

Leurs avis

voir tous les avis

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
L'Aide juridique
L'aide juridique
Le cas du mois
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00