Association de défense des droits des usagers de la route

Sécurié Routière : pas moins de 98 jours d'attente pour repasser l'examen

 Pour passer le permis, mieux vaut être patient et riche

Réduire les délais de passages à l’examen, améliorer la formation, limiter les coûts. Un rapport sur la réforme du permis de conduire a été remis au ministère de l’Intérieur. Il divise.


Comment diminuer les délais de passages à l’examen du permis de conduire ? Un groupe d’experts a rendu un rapport au ministère de l’Intérieur avançant quelques pistes. Il y a urgence. Aujourd’hui, pour repasser son permis, il faut patienter en moyenne 98 jours faute de places disponibles à l’examen. Selon le rapport, au moins 150 inspecteurs supplémentaires seraient nécessaires sur un corps qui en compte 1 260.

Le code dès 14 ans
Pour libérer du temps aux inspecteurs, le rapport préconise de confier le contrôle de l’examen théorique du code à des sociétés privées ayant une délégation de service public. Partant du principe qu’un candidat bien préparé et ayant une plus grande expérience au volant a plus de facilité à décrocher le précieux sésame, l’apprentissage du code dès 14 ans et la baisse de l’âge à 15 ans de la conduite accompagnée sont aussi avancés.

Un coût entre 1 500 € et 2 000 €
Pour financer l’embauche de nouveaux inspecteurs, le Conseil national des professionnels de l’automobile propose de rétablir le droit d’entrée au passage de l’examen, un surcoût pour le permis de conduire de l’ordre de 40 € dont le tarif moyen se situe entre 1 500 € et 2 000 €. « Les auto-écoles souhaiteraient que leurs clients, en s’inscrivant chez elles, aient automatiquement leur place d’examen réservée. Nous pensons surtout que le passage de l’examen doit avoir lieu uniquement quand le candidat est prêt », explique Thomas Knecht, secrétaire général adjoint FO pour les inspecteurs du permis. Et d’ajouter : « Pour gagner du temps et de l’argent, il faut également bien choisir son auto-école. Le nombre de places à l’examen dont elles disposent dépend notamment du taux de réussite ».

Un prêt à un euro par jour
Pour Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d’automobilistes, il y a effectivement des améliorations à apporter au niveau de la formation. « Tous les candidats arrivent au même moment pour passer l’examen. Il y a forcément un embouteillage. Les auto-écoles devraient mieux gérer ce flux. Et pourquoi ne pas utiliser des simulateurs de conduite ? Cela éviterait à certains candidats de payer des heures supplémentaires de conduite pour ne pas perdre le bénéfice de leur apprentissage ». « Mais attention à ne pas vouloir trop baisser les coûts de la formation, souligne le directeur de l’Association automobile club (ACA), Roger Braun. Cela pourrait être contre-productif au niveau pédagogique. » L’ACA souhaiterait plutôt que le prêt « permis à un euro par jour » soit davantage soutenu et développé par l’État.

 

09/05/2014 LE BIEN PUBLIC
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00