Association de défense des droits des usagers de la route

SECURITE ROUTIERE : la baisse de la vitesse à 80 Km/h sera expérimentée

La baisse de la vitesse sur les routes départementales pourrait être expérimentée dès l’année 2015. Manuel Valls qui était ministre de l’Intérieur s’est positionné en faveur de cette baisse.

Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur avait annoncé vouloir expérimenter «la limitation à 80km/h», au lieu de 90 km/h actuellement, sur le réseau secondaire. L’expérimentation devait se dérouler dans plusieurs départements, avait précisé Manuel Valls sur BFMTV.

Son successeur à la Place Beauvau, Bernard Cazeneuve, en a fait l’annonce lors d’une rencontre avec les membres du Conseil national de la sécurité routière (CNSR), l’instance chargée de faire des recommandations, indique le quotidien. Citant Armand Jung, le président du CNSR, le journal précise que «toute une série de mesures en matière routière» devraient être rendues publiques en janvier, «y compris l’expérimentation d’une baisse des vitesses à 80 km/h sur les routes départementales bidirectionnelles».

«Je veux convaincre les automobilistes que ça peut être utile», a argumenté le ministre concernant cette baisse de vitesse sur les routes secondaires. Le comité d'experts du CNSR, instance chargée de faire des recommandations en matière de sécurité routière, a préconisé la limitation de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur «les routes bidirectionnelles» (à deux voies) nationales, départementales et communales où elle est limitée à 90 km/h.

Selon Le Parisien, c’est à partir de 2015 que la nouvelle limitation de vitesse pourrait être expérimentée. Des mesures devraient être présentées durant le mois de janvier. Selon Pierre Chasseray, délégué général de 40 Millions d’automobilistes interrogé par Le Parisien, le test devrait durer deux ans et ne porter «que sur quelques portions de routes réputées accidentogènes».

 

Agacement des automobilistes

«Force est de constater que la déclaration de Manuel Valls semble être profondément influencée par les préceptes de quelques lobbies anti-voitures reprenant des formules mathématiques antiques pour soutenir une baisse du nombre d'accidents» a réagit le président de 40 Millions d’Automobilistes dans un communiqué. «Considérant qu'1 km/h de vitesse moyenne en moins permet instantanément d'abaisser la mortalité de 4%, voilà sans doute pourquoi Manuel Valls, qui souhaite atteindre des objectifs de sécurité routière ambitieux, apporte une écoute attentive à leurs arguments» poursuit l’association de défense des automobilistes.

«Un récent rapport remis au ministre de l'Intérieur prévoyait une baisse de 450 tués sur la route en cas d'abaissement des limitations de vitesse sur le réseau secondaire. Que se passera-t-il si après l'application de cette mesure, le nombre de tués sur les routes dû à une vitesse excessive ne réduisait pas de manière sensible ? Avec 25% de tués en France en 2013 justifiés officiellement par la cause «vitesse», sauver 450 vies reviendrait à réduire de 55% la proportion du nombre d'accidents dû à ce facteur» s’agace 40 millions d’Automobilistes.

 

11/12/2014 LORACTU.FR
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00