Association de défense des droits des usagers de la route

L'Activité des équipementiers en France a baissé de 6,7 % en 2013

L'activité des usines françaises des équipementiers a encore baissé en 2013 (-6,7%), en raison de la baisse de 11,6% de la producion automobile en France. Celle-ci a rebondi de 14% au premier trimestre mais ne devrait pas croître de plus de 1% cette année, selon IHS.
Selon les chiffres publiés par la Fiev, les ventes des usines françaises des équipementiers automobiles ont continué à se dégrader l’année dernière pour descendre à 15,1 milliards d’euros, soit un recul de 6,7% par rapport à 2012 et de 19% par rapport à 2011. Les ventes d’équipements pour la première monte ont baissé de 6,3%, à 12,8 milliards d’euros, en raison du recul de la production automobile en France (-11,6%), tombée à 1,74 million de véhicules.
"Avec 200 000 unités de moins, l'année 2013 est venue confirmer une trajectoire de désindustrialisation de la France automobile, constate l’économiste Bernard Jullien, avec des transferts de production vers les nouveaux Etats-Membres et la Turquie et des arbitrages opérées en faveur des sites espagnols". Sur les 200 000 voitures perdues en 2013, 175 000 sont imputables à PSA, qui a produit en France 940 000 véhicules (soit 33% de sa production mondiale) et 25 000 à Renault, à 506 000 véhicules (soit 18% de sa production totale). Renault s’est toutefois engagé à remonter sa production en France à 710 000 unités d’ici 2016-2017, avec le renouvellement de la gamme C et D à Douai et la concentration de sa production de VUL en France.
Malgré une stabilité de la production automobile européenne (-0,3%), les exportations des sites français des équipementiers se sont aussi dégradées, de 5,3%, pour se maintenir autour de 55% de leur vente totale. En raison de la forte baisse des importations, liée à la baisse de la production automobile en France, le solde commercial de la branche "Equipements pour automobiles" a fait un bond de 27%, à 2,16 milliards d’euros.
La baisse structurelle du marché de l’après-vente a aussi pesé sur l’activité des usines françaises, dont les ventes pour la seconde monte ont chuté de 8,8%, à  2,3 milliards d’euros.
Le recul de l’activité des équipementiers de 6,7% en France s’est traduit par une baisse des effectifs de 2%, à 76 400 personnes à fin 2013, bien loin des 124 000 salariés de 2005.

Hausse de la production automobile française de 14% au prmier trimestre
La situation des équipementiers en France pourrait s’améliorer cette année, avec le rebond des ventes dans les cinq grands marchés européens (France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni) au cours du premier trimestre. Selon IHS, la production automobile en France serait en hausse de 14% ce trimestre, après, il est vrai, une chute vertigineuse (-27,7%) au cours du premier trimestre 2013. La production de ce trimestre, 492 000 unités, reste ainsi bien inférieure aux 598 000 unités du premier trimestre 2012.
Sur l’ensemble de l’année, IHS table sur une faible progression (+1%) de la production en France, à 1,75 million de véhicules. "L’augmentation des cadences de Peugeot 2008 et la production de Citroën C3, perturbée pendant tout le premier semestre 2013, va juste compenser la baisse de volume de C4 et DS4", estime un équipementier.
La production automobile en Europe en 2014, en hausse de 4% à 16,6 millions d’unités selon PWC, pourrait par ailleurs tirer vers le haut les exportations des équipementiers implantés en France.

 

26/05/2014 AUTOACTU.COM
nuit zéro accident 5 novembre 2016

Chefs d'entreprise, vous êtes concernés par la sécurité routière de vos conducteurs et de votre flotte !
L'Automobile Club de provence vous apporte les solutions ...

Sécurité routière

Vous avez l'impression de ne plus être totalement à jour de vos connaissances routières ? N'hésitez plus à vérifier vos capacités de conduite !

l'Automobile CLub de Provence en partenariat avec
tous nos partenaires
Automobile Club de Provence © réalisé par Weblogix 2016
149, bd Rabatau 13010 Marseille - Tél.: 04 91 78 83 00